Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

M6 diffuse le témoignage de Guy Joao, l’homme pris à tort pour Xavier Dupont de Ligonnès

logo de Le Figaro Le Figaro 06/12/2019 Emilie Geffray

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Près deux mois après son arrestation à l’aéroport de Glasgow en Écosse, le septuagénaire a accepté de rencontrer des journalistes. Un témoignage non filmé diffusé dans le «12.45» ce vendredi midi.

© Wlad SIMITCH / M6

Le 11 octobre, l’affaire avait fait grand bruit. Arrêté à l’aéroport de Glasgow en Écosse, il avait été présenté à tort, par les médias français se basant sur des sources policières, comme étant Xavier Dupont de Ligonnès. Pour la première fois, près de deux mois après, Guy Joao a accepté de témoigner pour la première fois. Une équipe de M6 a pu rencontrer cet homme et son épouse écossaise dans leur pavillon à Limay dans les Yvelines. Un témoignage non filmé qui a été diffusé ce vendredi dans le «12.45» de la chaîne.

Dans une série de tweets, François Vignolle, spécialiste des faits divers, a évoqué en détail leur échange. Selon le journaliste, l’homme a fait le choix de parler pour «adresser quelques messages». «On a vécu et on vit toujours une histoire de fou. On ne peut pas faire le deuil de cette affaire», a-t-il expliqué. Et pour cause. La porte de son domicile, fracturée lors de la perquisition, n’a toujours pas été réparée. «J’ai envoyé un courrier le 1er novembre à la ministre de la Justice [Nicole Belloubet, ndr], pour que l’on me rembourse. Je n’ai toujours pas reçu de réponse», a précisé l’homme âgé de 70 ans considérant qu’on leur manque de respect.

Ne souhaitant pas faire face à la caméra, Guy Joao en a profité pour remercier leurs proches en Écosse et en France «pour le soutien» qu’ils ont reçu. «Tous ces amis et ces voisins qui nous ont laissé des petits très gentils, merci.»

Quelques jours après l’affaire, la police écossaise a assuré n’avoir «jamais confirmé, ni en public, ni en privé» que l’homme interpellé était Xavier Dupont de Ligonnès. «Dans la mesure où cela n’a jamais été certain», a indiqué la police dans un communiqué transmis à l’AFP. De son côté, le parquet de Nantes a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire pour déterminer qui est à l’origine des fuites. Le procureur Pierre Sennès a saisi l’inspection générale de la police nationale (IGPN) pour enquêter sur la violation du secret d’une enquête en cours.

AUSSI SUR MSN: Un voisin de l'homme pris par erreur pour Xavier Dupont de Ligonnès témoigne

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon