Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Oise : Ils tabassent l’agresseur d’une jeune fille et sont condamnés à de la prison

logo de 20 Minutes 20 Minutes il y a 6 jours Mikaël Libert

Trois jeunes ont tendu un piège à un homme afin de venger une jeune fille de 16 ans, qui l’accusait de l’avoir violentée

Illustration d'une voiture de la gendarmerie. © E. Frisullo / 20 Minutes Illustration d'une voiture de la gendarmerie. JUSTICE - Trois jeunes ont tendu un piège à un homme afin de venger une jeune fille de 16 ans, qui l’accusait de l’avoir violentée

Laisser la justice à la justice. La semaine dernière, trois jeunes ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Compiègne, dans l’Oise, pour avoir tabassé l’auteur présumé de l’agression d’une adolescente, a-t-on appris auprès des gendarmes lundi.

L’histoire a commencé début novembre, lorsqu’une adolescente de 16 ans a confié à son petit ami qu’elle avait été violentée par un individu. Celui-ci n’était pas inconnu de sa victime, qui connaissait son identité. Pour venger sa copine, le petit ami a décidé de planifier un guet-apens afin de faire payer l’agresseur.

Abandonné blessé en pleine nuit dans la forêt

Selon les gendarmes, l’adolescente a donné rendez-vous au mis en cause dans une forêt proche de la commune de Saint-Jean-aux-Bois en prétextant une « sortie entre amis ». Le jour venu, le petit ami et trois de ses copains, visages masqués, attendaient de pied ferme l’agresseur présumé. Lorsque celui-ci est arrivé, il s’est aussitôt fait sauter dessus par les trois gros bras qui l’ont tabassé à coups de poing, de batte de baseball et lui ont porté des coups de couteau. Il a ensuite été abandonné dans un sale état en pleine nuit, dans la forêt.

Après avoir été secouru, l’homme a toutefois refusé d’aider les gendarmes dans leur enquête, notamment par crainte des représailles. Pour autant, les investigations des militaires leur ont permis d’identifier dès le lendemain les trois copains du petit ami. Ils ont été interpellés par les gendarmes de la communauté de brigades de Choisy-au-Bac et placés en garde à vue. Jugés en comparution immédiate lundi dernier, ils ont été condamnés à des peines de prison de 18 mois à trois ans assorties d’un sursis partiel. Il n’a pas été précisé si la victime sera poursuivie pour l’agression de l’adolescente.

Publicité
Publicité

PLUS D'INFO: 20 MINUTES

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon