Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Parcoursup : il est encore possible de prétendre à des formations sélectives

logo de Europe 1 Europe 1 il y a 2 jours Louise Sallé
Plus de 85% des candidats aux formations de l’enseignement supérieur sur Parcoursup ont déjà reçu au moins une réponse d’admission. Les autres peuvent retenter leur chance au sein de la "phase complémentaire", qui ouvre jeudi à partir de 14 heures. Des formations sélectives comme des licences, des BTS ou même des classes préparatoires peuvent encore accueillir des étudiants. © DENIS CHARLET / AFP Plus de 85% des candidats aux formations de l’enseignement supérieur sur Parcoursup ont déjà reçu au moins une réponse d’admission. Les autres peuvent retenter leur chance au sein de la "phase complémentaire", qui ouvre jeudi à partir de 14 heures. Des formations sélectives comme des licences, des BTS ou même des classes préparatoires peuvent encore accueillir des étudiants.
Relire la vidéo

Près de 85% des 620.000 lycéens inscrits sur la plateforme Parcoursup ont, à ce stade, reçu au moins une réponse favorable. Ceux qui n’ont toujours rien reçu, ou qui ne sont pas satisfaits de là où ils ont été acceptés, peuvent retenter leur chance en entamant une nouvelle procédure qui dure jusqu’au 14 septembre. Ils doivent s’inscrire dès ce jeudi, à partir de 14h, au sein de la "phase complémentaire d’admission" pour formuler au maximum dix nouveaux vœux. 

LIRE AUSSI - Après les résultats de Parcoursup, quelle marche à suivre pour les lycéens ?

Pour faire son choix, une liste de formations dont les effectifs ne sont pas encore remplis est publiée dès jeudi après-midi sur le site de Parcoursup. "Le nombre de ces formations s’élève à 5.300", détaille Jérôme Teillard, chef de projet Parcoursup au ministère de l’Enseignement Supérieur. 

Une opportunité pour repenser l’endroit où l’on souhaite étudier

"Et elles sont diversifiées : BTS, IUT, licences, classes préparatoires… Certes, dans certains territoires, il sera plus difficile de trouver des cursus présentant des disponibilités, mais cette phase complémentaire est justement un moment de réflexion, pour se demander si cela vaut le coup de déménager dans un endroit auquel on n’avait pas pensé", complète-t-il.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Des licences dites "en tension", comme STAPS (Licence de sciences et techniques des activités physiques et sportives), médecine, droit ou psychologie, peuvent proposer des places au cours de cette phase complémentaire.

La liste des formations pouvant encore accueillir des étudiants est ainsi susceptible de s’allonger de jour en jour, au fur et à mesure que des places se libèrent. Au début de cette phase complémentaire donc, mieux vaut formuler cinq vœux et attendre que des établissements, plus appréciés, s’ajoutent à cette liste pour en formuler d’autres… Des opportunités, au sein de formations très sélectives, peuvent ainsi se présenter à la fin de l’été. 

Une mission de service civique pour valoriser son dossier

Quitter Parcoursup, en revanche, est déconseillé. Excepté pour les cursus en Art, les établissements ne sont, souvent, pas reconnus. Les BTS proposés à l’extérieur de la plateforme présentent un taux de réussite souvent plus faible pour décrocher le diplôme.  Et si, en septembre, rien ne se présente à l’horizon, une mission de service civique pendant un an est un élément très valorisé sur le dossier… En attendant de recommencer Parcoursup l’année prochaine.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon