Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Quand Sarkozy se vante du refus de ses 2.000 euros par Pécresse

logo de Challenges Challenges 14/05/2022 Nicolas Domenach
Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy © ALAIN JOCARD / AFP Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy

Valérie Pécresse n’avait pas rendu public son retour à l’envoyeur des 2.000 euros de Nicolas Sarkozy pour contribuer à régler la dette pour sa campagne, c'est l’ancien président lui-même qui s'en est enorgueilli… Dans les indiscrétions politiques de la semaine, retrouvez aussi Jean-Luc Mélenchon, Raphaël Glucksmann…

La vantardise de Sarkozy

L’ex-candidate à la présidentielle Valérie Pécresse n’avait pas rendu public son retour à l’envoyeur des 2.000 euros que Nicolas Sarkozy lui avait fait parvenir pour contribuer à régler la dette de 5 millions pour sa campagne. Il a fallu que l’ancien président s’en vante auprès d’interlocuteurs pour que la journaliste de Politico, Pauline de Saint Remy, vérifie et apprenne, dix jours plus tard, ce refus de toute aumône de la part d’une candidate qui aurait attendu auparavant "soutien et solidarité".

Lire aussiPécresse, Jadot, Hidalgo : le naufrage économique de la campagne présidentielle

Un virilisme général

Le jour du lancement d’Ensemble! par François Bayrou, Richard Ferrand, Edouard Philippe et Stanislas Guerini, Jean-Luc Mélenchon s’est, à juste titre, moqué de ce "sinistre virilisme" sur Twitter. Il s’est engagé à ce que "l’Union populaire soit paritaire tout le temps et partout". Avec, pour têtes d’affiche, Olivier Faure, Fabien Roussel et Julien Bayou…

Un Glucksmann tout en contorsions

Tête de liste du PS et de Place publique aux élections européennes en 2019, Raphaël Glucksmann a toujours dénoncé avec virulence les positions de Jean-Luc Mélenchon sur le génocide des Ouïghours, sur l’annexion de la Crimée, sur la guerre poutinienne en Ukraine. Or, parce qu’il entend bien "ne jamais sacrifier ses principes", comme il l’a écrit, il a appelé à ratifier l’accord qui a soumis les socialistes aux Insoumis. Tout en ajoutant, bravache: "Je ne chanterai pas Mélenchon tous les matins." On ne sait pas s’il sait chanter, mais question contorsions, c’est un champion.


Vidéo: FEMME ACTUELLE - Valérie Pécresse rancunière ? Ce geste de Nicolas Sarkozy qu'elle n'a pas apprécié (Dailymotion)

Relire la vidéo

Le contre-amiral Augier traque le virus avec son bataillon

Parmi les vigilants sanitaires toujours en alerte, on retrouve les marins-pompiers de Marseille, qui ont perfectionné des systèmes de détection des virus pathogènes via les eaux usées. Systèmes qui ont permis dans les Ehpad et les écoles de contribuer à endiguer le fléau. Le contre-amiral Patrick Augier, chef du bataillon, continue à anticiper et à innover. Ces pompiers un peu spéciaux ont testé avec la société suisse de traçabilité Sicpa l’analyse des eaux usées des avions dans les aéroports, à Marseille Marignane, mais aussi dans le golfe Persique: "Les agents pathogènes peuvent être repérés en un temps record et après, c’est selon la politique sanitaire, mais on dispose au moins d’informations solides et rapides pour faire face à la multiplication annoncée des pandémies." Le contre-amiral confie qu’on pourrait même déceler la cocaïne. Ce qui n’est expérimenté qu’aux Etats-Unis.

Gare à Lisnard

Pour lui succéder à la présidence des Républicains, Christian Jacob ne voit que son ancien prédécesseur, Laurent Wauquiez. Le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui a d’autres ambitions, a fait savoir qu’il y "réfléchirait". La présidence du groupe LR à l’Assemblée nationale le tenterait plus que la direction d’un parti coquille de noix. Mais il ne faudrait pas qu’il hésite trop longtemps: un concurrent se profile, David Lisnard, l’édile de Cannes et président de l’Association des maires de France.

L’union pour les nuls

Le Premier secrétaire du PS Olivier Faure a obtenu une audience record sur Internet avec la vidéo d’une interview accordée à BFMTV en octobre dernier. Il expliquait alors avec force que "Mélenchon a fait cavalier seul depuis cinq ans ; il n’est pas question d’avaler sa soupe logos, ni de se mettre tous derrière lui, car ça, c’était l’union pour les nuls". En effet.

Une Royal consultante

Ségolène Royal s’est lancée dans le conseil en entreprise en créant son cabinet: Human & Green. Stratégie, spécialiste de la responsabilité sociale et environnementale (RSE).

La France pourrait bien retrouver un moral olympique

Vincent Roger, gaullo-séguiniste, se projette avec délectation dans un avenir radieux. Alors que le pays est secoué de fractures et déchirures électorales, le voici qui lance un appel au dépassement et au rassemblement à l’occasion des JO Paris 2024. "Un défi formidable, politique, économique, social, sanitaire", s’enthousiasme cet ancien conseiller de plusieurs ministres, qui a aussi œuvré comme délégué spécial de la région Ile-de-France sur le dossier olympique. Dans son livre, titré justement Paris 2024. Un défi français (éd. L’Archipel), il décrit l’aventure de la candidature décrochée en 2017 dans la capitale péruvienne. Il espère que la France "retrouve cet esprit de Lima, une mobilisation collective qui permet la victoire". L’échéance est là, et la vitrine sur le monde immense, avec ce rendez-vous historique devant des millions et même des milliards de spectateurs et téléspectateurs. "Le pays a de la ressource, des ressources même qui devraient permettre de construire un récit national qui le transcende. Encore faut-il pour l’écrire une énergie commune qui mette ensemble en mouvement des acteurs parfois encore isolés ou divisés." C’est bien le moment de sonner le rassemblement! 

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Challenges.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon