Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Terrorisme : un "revenant" dévoile le projet secret de Daech en France

logo de leJDD leJDD 26/06/2018 Marianne Enault

Le Monde s'est procuré le témoignage de Jonathan Geffroy, un djihadiste remis à la France en septembre dernier, devant le juge. Le Français de 35 ans a notamment rapporté l'existence d'un projet secret de l'Etat islamique visant à envoyer des adolescents-soldats ayant grandi en Syrie commettre des attentats en France.

Le Monde s'est procuré le témoignage de Jonathan Geffroy, un djihadiste remis à la France en septembre dernier, devant le juge. Le Français de 35 ans a notamment rapporté l'existence d'un projet secret de l'Etat islamique visant à envoyer des adolescents-soldats ayant grandi en Syrie commettre des attentats en France. © Sipa Le Monde s'est procuré le témoignage de Jonathan Geffroy, un djihadiste remis à la France en septembre dernier, devant le juge. Le Français de 35 ans a notamment rapporté l'existence d'un projet secret de l'Etat islamique visant à envoyer des adolescents-soldats ayant grandi en Syrie commettre des attentats en France.

Les "Lionceaux du Califat", c'est ainsi que Daech les appelle. Ce sont ces enfants qui ont grandi en Syrie, recrutés par l'Etat islamique. Selon un djihadiste français, ils seraient au coeur d'un projet secret mené par l'organisation terroriste. Le Monde s'est procuré les confessions de Jonathan Geffroy devant le juge d'instruction. Ce Toulousain de 35 ans a été arrêté par l'Armée syrienne libre début 2017 alors qu'il tentait de fuir la Syrie avec sa famille. Il a ensuite été remis en septembre à la France, via la Turquie. Il a depuis été mis en examen pour association de malfaiteur terroriste criminelle et encourt jusqu'à 30 ans de prison.


Un projet "au long cours" pour mener des attaques en France

Les propos tenus par ce "revenant" intéressent particulièrement les enquêteurs : il est en effet l'un des seuls à avoir fréquenté les frères Clain, Jean-Michel et Fabien, deux Français responsables de la propagande de l'Etat islamique. Il s'agit de deux des plus hauts cadres de Daech encore en vie ; la voix de Fabien Clain, 37 ans, avait notamment été identifiée sur le message de revendication des attentats du 13-Novembre à Paris et Saint-Denis. Selon Jonathan Geffroy, lui aussi Toulousain et âgé de 35 ans, ce sont les frères Clain qui ont proposé un projet à la hiérarchie de Daech. Celui-ci serait même entré en phase opérationnelle, selon le djihadiste.

Voici de quoi il relève, les détails font froid dans le dos :

  • Recruter des enfants ayant grandi en Syrie.
  • Attendre qu'ils grandissent pour qu'ils deviennent "méconnaissables", "pour pas qu'il y ait de reconnaissance faciale" a détaillé le djihadiste devant le juge.
  • Une fois passée l'adolescence, les envoyer en France commettre des attentats.

"Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passée l’adolescence, seront envoyés en Occident, en Europe et en France, pour y mener des opérations suicide", a ainsi raconté Jonathan Geffroy au juge d'instruction, selon des propos rapportés par Le Monde. Le "revenant" a évoqué un "projet au long cours", nécessitant d'attendre que les enfants grandissent. 

Un projet né avant la chute de Daech

Pour les enquêteurs, reste désormais à confirmer l'existence ou non d'un tel projet, et à connaître son stade d'avancée, le cas échéant. Face au juge, Jonathan Geffroy a assuré que le projet avait été validé par le comité exécutif de l'organisation terroriste. Mais selon un cadre du renseignement, cité par Le Monde, le projet "des adolescents kamikazes n'a pu être recoupé par des témoignages concordants".

Par ailleurs, le Toulousain a eu vent de cette opération plusieurs mois avant son arrestation et donc avant la chute de Raqqa en octobre 2017 et le déclin territorial de l'Etat islamique. Ses membres sont désormais repliés, les frères Clain vivant par exemple à l'est de Deir ez-Zor avec une dizaine de personnes, précise Le Monde. De quoi changer, peut être, les plans de Daech.

Le fils de l'un des frères Clain à la manoeuvre?

Le "revenant" de 35 ans ne s'est pas arrêté là dans ses confessions. Il a notamment raconté au juge qu'il tenait ces informations d'Othman Clain, le fils de Jean-Michel Clain, aujourd'hui âgé de 16 ans. Le Toulousain assure que le jeune homme a été placé à la tête des "opération extérieures enfants" pour la France, rapporte Le Monde. Et selon Jonathan Geffroy, l'adolescent aurait souhaité être l'un des candidats, mais son père lui aurait choisi des ambitions plus élevées dans la hiérarchie de Daech.

Jonathan Geffroy a par ailleurs fait état d'un autre projet : selon lui, l'Etat islamique envisagerait de commettre des attaques dans les campagnes françaises "pour mettre la terreur". Il a évoqué notamment la fabrication par un djihadiste français de drones d'attaque utilisant des "produits chimiques" venant d'Irak, rapporte le quotidien. L'homme de 35 ans a justifié la longue liste de ses aveux par le désenchantement. "Je me suis totalement désavoué de l'EI", a-t-il ainsi assuré au juge.


AUSSI SUR MSN : Terrorisme : quel sort pour les djihadistes français ?

Relire la vidéo

Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Plus d'info : Le Journal du Dimanche.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon