Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un frère de Cherif Chekatt interpellé après des messages menaçants sur internet

logo de L'Express L'Express 01/03/2019

Le frère de l'auteur de l'attentat de Strasbourg a notamment posté des images d'armes sur Facebook.

Des forces de police sur la place Gutenberg de Strasbourg après une fusillade survenue dans le centre-ville, le 11 décembre 2018. © AFP/Abdesslam MIRDASS Des forces de police sur la place Gutenberg de Strasbourg après une fusillade survenue dans le centre-ville, le 11 décembre 2018.

Une source proche de l'enquête a décrit ces messages comme "alarmants". Vendredi, l'un des frères de Cherif Chekatt, auteur de l'attentat de Strasbourg qui avait fait 5 morts en décembre, a été interpellé à son domicile après avoir publié des messages inquiétants sur Facebook. Il a été placé en garde à vue.

Des images montrant des armes

Malek Chekatt, 38 ans, avait posté une photo montrant cinq armes, dont deux fusils d'assaut, un fusil et deux pistolets, ainsi qu'un gilet pare-balles, selon le site internet du quotidien Les Dernières nouvelles d'Alsace. "En début d'après-midi, il a posté sur son compte Facebook des messages laissant entendre qu'il allait commettre une action terroriste ce vendredi à 18 h 30", écrit le journal. "Ce soir, je fais la une de BFM, à 18 h 30 précises", a-t-il écrit.

S'il a ensuite publié des messages affirmant qu'il ne fallait pas le prendre au sérieux, la police est intervenue dans la foulée, peu avant 16 heures. Une perquisition de son logement était par ailleurs en cours en fin d'après-midi, selon la source proche du dossier.

Une enquête lancée sur ses réelles intentions

La PJ a été saisie par le parquet de Strasbourg pour des "menaces de crimes contre les personnes", a-t-on ajouté. "L'enquête de la PJ devra faire la lumière sur les réelles intentions de l'intéressé qui avait écrit en substance [sur Facebook vendredi] qu'on entendrait parler de lui le soir même."

Cherif Chekatt, 29 ans, avait tué 5 personnes et en avait blessé une dizaine d'autres lors d'une fusillade dans le centre historique de Strasbourg le 11 décembre, lors du traditionnel marché de Noël. Il avait été abattu par une patrouille de police après deux jours de traque, dans un quartier au sud de la capitale alsacienne.

Il avait fait allégeance à l'organisation État islamique, selon une vidéo trouvée par les enquêteurs sur une clé USB. Son frère Malek s'était présenté de lui-même au commissariat à l'époque, affirmant qu'il regrettait de ne pas avoir pu empêcher cette "dérive".



AUSSI SUR MSN : Attentat de Strasbourg : la vidéo d'allégeance à l'État islamique avait été effacée par Cherif Chekatt

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.


Publicité
Publicité

Plus de L'Express

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon