Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Une « gilet jaune » brutalement frappée à la nuque par un policier lors de l’acte 23

logo de L’Obs L’Obs 24/04/2019 Mahaut Landaz

La manifestante, une des porte-parole des « gilets jaunes » d’Amiens, a porté plainte.

© Copyright 2019, L'Obs

La scène se déroule lors de l’acte 23 des « gilets jaunes », samedi 20 avril, quai de Jemmapes, à Paris. On distingue sur la vidéo de nombreuses fumées de gaz lacrymogènes et plusieurs détonations se font entendre, laissant deviner des tensions déjà vives entre les manifestants et les forces de l’ordre. Il s’agit d’un extrait d’une captation en longueur de la manifestation, partagé sur Twitter par le journaliste David Dufresnes, spécialiste du maintien de l’ordre, aussi diffusée sur la chaîne YouTube InfoCritiqueWeb.

Un CRS lance une charge, matraque à la main, vers les manifestants, dont certains s’écartent. Le policier arrive à hauteur de Mélanie, manifestante picarde et une des porte-parole des « gilets jaunes » d’Amiens. Elle lui tourne le dos, les mains en l’air. Il la frappe alors par-derrière à l’aide de sa matraque, tandis que cette mère de famille de 39 ans s’effondre au sol. Des images à retrouver ci-dessous :

Mélanie, qui se dit « psychologiquement atteinte », a porté plainte mardi 23 avril, rapporte France Bleu Picardie. « Je suis quelqu’un d’humain, j’aime les humains et je ne pensais pas qu’un jour quelqu’un puisse me taper dans le dos sans que j’ai fait quoi que ce soit ». Elle raconte n’avoir rien vu venir et souligne qu’elle n’a pas entendu de sommation. Au moment de la charge des policiers, elle était en train de marcher très « tranquillement », a-t-elle précisé à la radio locale.

Acte 23 des « gilets jaunes » : retour en images sur les tensions à Paris

Ce type de captation n’est pas une exception, dans un contexte où plusieurs observateurs dénoncent un usage excessif de la violence de la part des forces de l’ordre, sur fond de débat sur l’usage des lanceurs de balle de défense (LBD). Sur le site de l’Obs, David Dufresnes déplorait en janvier dernier la logique « d’escalade et d’affrontement » dans laquelle s’est enfermé le maintien de l’ordre.



AUSSI SUR MSN : «Gilets jaunes» : Éric Drouet annonce se mettre en retrait du mouvement

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : L'Obs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon