Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Éthiopie: visite du directeur d'Ocha, sur fond de grave crise humanitaire au Tigré

logo de RFI RFI 30/07/2021 RFI
Le nouveau directeur de l'agence humanitaire de l'ONU, Ocha, ici le 12 avril 2021, se rend en Éthiopie ce vendredi 30 juillet 2021. © AFP - JOHN MACDOUGALL Le nouveau directeur de l'agence humanitaire de l'ONU, Ocha, ici le 12 avril 2021, se rend en Éthiopie ce vendredi 30 juillet 2021.

En Ethiopie, le Tigré est à cours de nourriture à partir de ce vendredi 30 juillet. C’est ce qu’avance le Programme Alimentaire Mondial, dont les réserves alimentaires s’épuisent dans la région. Les Nations unies appellent à une ouverture rapide du Tigré, et Martin Griffiths, directeur de l'agence onusienne Ocha, se rend ce vendredi 30 juillet en Éthiopie pour son premier voyage officiel.

Avec notre correspondant à Addis Abeba, Noé Hochet-Bodin

Depuis la reprise de la province par les rebelles, le territoire est sous blocus humanitaire des autorités éthiopiennes. Pourtant, la famine menaçait déjà près de 900 000 personnes fin juin. Accès restreint, convois retenus, intimidés et parfois même attaqués en bordure du Tigré. Le Programme alimentaire mondial fait du surplace et ne peut pas livrer une aide pourtant absolument vitale pour la région.


Vidéo: Éthiopie : une situation humanitaire très préoccupante au Tigré (France 24)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

En effet, il y a un mois déjà, la famine touchait près d’un Tigréen sur six selon les États-Unis. Aujourd’hui, la catastrophe est presque irrémédiable assure une source humanitaire. Car les 14 000 tonnes de nourriture stockées dans la région ont toutes été consommées et presque aucun convoi ne parvient à rejoindre le Tigré. Sur les 3 000 camions qui aurait dû amener de l’huile et des céréales  depuis le 28 juin, seulement 52 ont franchi les checkpoints. Soit moins de 2%.

Corridor humanitaire

Alors, logiquement le nouveau directeur de l’agence humanitaire de l’ONU (Ocha) Martin Griffiths se rend en Éthiopie pour son premier voyage officiel. Un séjour de près d’une semaine, dans l’espoir de débloquer un corridor humanitaire. Une mission perdue d’avance, regrette un diplomate dans la capitale éthiopienne, qui se plaint du manque de coopération du gouvernement fédéral.

Samantha Power, la directrice de l’Agence humanitaire américaine USAID, devrait également se rendre en Éthiopie dans les prochains jours.

► À réécouter : En Éthiopie, le Tigré en pleine crise humanitaire

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon