Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Moins de 1500 hospitalisés en France, plus de 100 000 morts aux Etats-Unis … le point sur le coronavirus

logo de Paris Match Paris Match 28/05/2020 La Rédaction avec AFP

Voici les développements concernant l'épidémie du nouveau coronavirus en France et dans le monde.

© Reuters/Kevin Lamarque

La situation en France

Le nombre de morts liés au Covid-19 s'élevait à 28.662 personnes jeudi en France, dont 66 de plus dans les hôpitaux, tandis que la décrue de malades se poursuit dans les services de réanimation.Les chiffres des décès dans les établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad) ne seront mis à jour que vendredi, indique la Direction Générale de la Santé dans un communiqué.

En réanimation, "1 429 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont hospitalisés", selon le communiqué, soit 72 personnes en moins par rapport à la veille. Quatre régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 73% des patients hospitalisés en réanimation", précise le communiqué.

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé jeudi un assouplissement des mesures de restriction en France, mises en place pour contrer l'épidémie de coronavirus, assouplissement rendu possible par les "bons résultats" sur le front de l'épidémie.

Le bilan dans le monde

Apparue en décembre en Chine, la pandémie a fait plus de 355.000 morts, et plus de 5,7 millions de malades ont été diagnostiqués dans le monde, selon un décompte établi par l'AFP à partir de sources officielles. Les Etats-Unis ont passé mercredi la barre des 100.000 morts, sur près de 1,7 million de cas, selon le décompte de l'université Johns Hopkins, qui y fait autorité.

Les experts, dont l'immunologiste Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche, s'accordent pour dire que ce bilan officiel est vraisemblablement en dessous de la réalité. Commentant le franchissement de ce terrible seuil, le candidat démocrate à la présidentielle de novembre, Joe Biden, a déclaré : "Il y a des jours dans notre Histoire si sombres, si déchirants, qu'ils sont pour toujours gravés dans nos cœurs comme un deuil commun".

Après avoir tweeté et retweeté plus d'une quarantaine de fois sur d'autres sujets depuis le franchissement de ce seuil, sans y faire allusion, le président Donald Trump a, plusieurs heures après, présenté jeudi ses condoléances aux proches de ces 100.000 morts. Selon une moyenne de plusieurs modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts, le nombre de décès devrait avoisiner les 123.000 morts dans le pays d'ici le 20 juin. La Maison Blanche table sur une estimation comprise entre 100.000 et 240.000 morts.

Jeudi, une flambée de nouveaux cas en Corée du Sud et au Sri Lanka ont ravivé les inquiétudes sur la possible "deuxième vague" de contamination, que redoutent tous les pays. En Corée, 79 nouveaux cas ont été détectés en une journée, chiffre le plus élevé depuis le 5 avril. Les plus de 4.000 personnes y travaillant ont été mises à l'isolement et testées.

La pandémie a fait au moins 355.736 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11H00 GMT.

Avec un total de 175.011 morts (pour 2.084.058 cas officiels), l'Europe est le continent le plus durement touché. Les Etats-Unis, pays ayant dénombré le plus de décès et de cas, ont franchi le cap des 100.000 morts. Suivent le Royaume-Uni avec 37.460 morts, l'Italie (33.072), la France (28.596) et l'Espagne (27.118). Pays de loin le plus touché d'Amérique latine, le Brésil a franchi le cap des 25.000 morts.


AUSSI SUR MSN : 100 km, réouverture des bars et collèges : 4 infos à retenir du déconfinement

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon