Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Allemagne : fusillade à Halle, deux morts et une arrestation

logo de Liberation Liberation il y a 5 jours Johanna Luyssen
A halle après la fusillade, le 9 octobre. © SEBASTIAN WILLNOW A halle après la fusillade, le 9 octobre.

Une fusillade a éclaté en pleine rue dans cette vile de Saxe-Anhalt, dans le quartier de la synagogue. La police a annoncé une arrestation mais d'autres auteurs présumés sont en fuite. Des coups de feu ont aussi été entendus à une quinzaine de kilomètres de là. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Une fusillade a éclaté ce matin dans la ville de Halle (Saxe-Anhalt, Est de l’Allemagne), dans le quartier de Paulus, qui jouxte la synagogue. La police parle de deux morts. Les auteurs présumés ont pris la fuite à bord d’un véhicule, selon les forces de l’ordre, qui ont annoncé quelques minutes plus tard une arrestation. Des images diffusées par la chaîne de télévision MDR montrent un homme habillé en militaire, casqué et armé, sortant d’une voiture et faisant feu avec ce qui ressemble à un fusil à pompe.

Des coups de feu ont également été entendus à 15 kilomètres de Halle, dans la ville de Landsberg, a indiqué une porte-parole de la police locale à l’agence de presse allemande DPA, sans donner davantage de précisions. Le tabloïd Bild, qui est sur place, indique également qu’une grenade a été lancée en direction du cimetière juif de la ville, mais la police n’a pas confirmé ces affirmations. Le journal affirmait également que les auteurs présumés de l'attaque étaient partis en direction de Leipzig, en Saxe, ce que la police locale infirme. Un témoin qui se tenait dans un kebab attenant a expliqué avoir vu des hommes cagoulés et portant des vêtements militaires lancer une grenade en direction du kebab. L'une des victimes, selon le patron de l'établissement, était cliente de ce kebab. 

Selon le responsable de la communauté juive locale, Max Pivorozki, les auteurs de l'attaque ont d'abord essayé de pénétrer dans une synagogue où se trouvaient «70 à 80 personnes», réunies pour les célébrations de Yom Kippour, mais les mesures de sécurité à l’entrée de l’édifice religieux «ont permis de résister à l’attaque».

La gare de Halle a été fermée à la circulation, et les habitants de la ville incités à se calfeutrer chez eux en fermant toutes portes et fenêtres. 

Le procureur général fédéral, compétent notamment en matière de terrorisme, a été saisi de l'affaire. 

«De terribles nouvelles en provenance de Halle», a réagi le député Vert et ex-président des Grünen Cem Özdemir, «le jour de Yom Kippour. Je suis choqué et triste». 

Le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, a exprimé sa tristesse face à ces «terribles nouvelles», déplore la mort des deux victimes, et exhorte la population à suivre les indications de la police locale de Halle.  

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon