Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Après avoir nié l'épidémie de Covid-19, la Tanzanie se prépare à vacciner sa population

logo de France 24 France 24 23/07/2021 FRANCE 24
La présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, lors de sa cérémonie de prestation de serment, à Dar es Salaam, en Tanzanie, le 19 mars 2021. © STR, AFP La présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, lors de sa cérémonie de prestation de serment, à Dar es Salaam, en Tanzanie, le 19 mars 2021.

En Tanzanie, la ministre de la Santé, Dorothy Gwajima, a appelé la population, jeudi, à "se préparer pour la vaccination" contre le Covid-19 alors qu'une troisième vague sévit dans le pays. Il y a encore quelques mois,  le gouvernement affichait pourtant son scepticisme face aux dangers du virus. 

Le gouvernement tanzanien a annoncé, vendredi 23 juillet, qu'il s'équipait en vue de démarrer prochainement sa campagne de vaccination contre le coronavirus, dans un pays qui affichait son scepticisme face au Covid-19 il y a encore quelques mois.

La ministre de la Santé, Dorothy Gwajima, a déclaré dans un communiqué, jeudi, dans la soirée, que le gouvernement interdisait également tous les "rassemblements non nécessaires".

Ce pays d'Afrique de l'Est n'avait pas publié de chiffres de contamination au Covid-19 depuis avril 2020, et donnait à cette date 509 cas pour 16 décès.

Vendredi, Dorothy Gwajima a indiqué que 176 cas avaient été enregistrés pour la seule journée de jeudi, pour un total de 858 cas depuis le début de la troisième vague, dont elle n'a pas précisé la date.

Le défunt président John Magufuli, officiellement décédé de problèmes cardiaques en mars, minimisait systématiquement l'ampleur de la pandémie, affirmant que la prière, plutôt que le port du masque, en sauverait les Tanzaniens.

Dorothy Gwajima, qui sous John Magufuli avait notamment fait la promotion d'un smoothie à base de légumes pour combattre le virus, a déclaré que les vaccins seraient prochainement disponibles gratuitement pour les volontaires - sans toutefois donner de date. "J'appelle tous les citoyens à se préparer pour la vaccination", a-t-elle dit.

La nouvelle présidente, Samia Suluhu Hassan, a pris le contrepied de son prédécesseur, estimant qu'"il n'est pas bon de l'ignorer" (le Covid-19). Elle a créé un comité d'experts chargé de conseiller le gouvernement à ce sujet. 

Pas encore de campagne de vaccination en Tanzanie, Érythrée et Burundi 

"Cette troisième vague est déjà dans le pays et il n'y a rien à cacher", a affirmé Mme Hassan en juillet, appelant les Tanzaniens à respecter les mesures sanitaires comme le port du masque et le lavage des mains.

Jeudi, le Centre de prévention et de contrôle des maladies de l'Union africaine (Africa CDC) a indiqué que la Tanzanie, l'Érythrée et le Burundi étaient les seuls pays du continent à ne pas avoir commencé de campagne de vaccination contre le Covid-19.  

Mais la Tanzanie, qui compte 58 millions d'habitants, a récemment entamé des démarches pour rejoindre l'initiative internationale Covax, ainsi qu'un programme d'acquisition de vaccins de l'Union africaine (UA). 

"On peut maintenant dire que nous avons vu un changement significatif de la position de la Tanzanie", a déclaré John Nkengasong, le directeur d'Africa CDC. Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat quels vaccins seraient disponibles en Tanzanie. 

Avec AFP 

Publicité
Publicité

Plus de France 24

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon