Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Côte d’Ivoire: la 5ème édition du festival du jeu vidéo se tient à Abidjan

logo de RFI RFI 28/11/2021 RFI
Le Festival de l'électronique et du jeu vidéo d'Abidjan rassemble bon nombre de joueurs venus d'Afrique. © FEJA Le Festival de l'électronique et du jeu vidéo d'Abidjan rassemble bon nombre de joueurs venus d'Afrique.

Le festival de l’Électronique et du jeu vidéo (Feja) se tient, en ce moment, à Abidjan et réunit des « gameurs » de haut niveau, Ivoiriens et internationaux avec, au programme, des échanges entre professionnels et des compétitions de jeux vidéos incontournables comme Street fighter, Tekken, Fornite et Fifa football.

Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji

Lors de cette cinquième édition du Feja, les 64 joueurs inscrits pour la compétition de Fifa football se concentrent, avant le début des matchs, dans le complexe commercial de Yopougon. Pour éviter les affrontements PSG contre PSG -  la meilleure équipe du jeu - les organisateurs ont décidé de choisir le mode neutre dans lequel toute les équipes se valent. Alors pourquoi ne pas choisir la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Sénégal ou le Mali ? C’est impossible ! L’édition 2022 du jeu ne propose, en effet, aucune équipe nationale africaine.

« Je trouve que c’est vraiment dommage parce qu’aujourd’hui, l’Afrique est quand même une terre du football… Tous ceux qui jouent aux jeux vidéo sont en majorité des joueurs du jeu de foot. Donc pour ces jeunes-là, ne pas avoir la possibilité de jouer avec leur équipe nationale, je trouve que c’est vraiment dommage », déplore Sidick Bakayoko, directeur du Feja.


Vidéo: Journal 07h00 du 02 Novembre 2021 [Radio Côte d'Ivoire] (Dailymotion)

Relire la vidéo

Electronics Games, la firme qui conçoit le jeu star de l’e-football, n’a jamais donné d’explications quant à la suppression de ces équipes africaines. Certains avancent des questions de droits mais les experts du secteur tablent plutôt sur une réduction des coûts de production. Pour les e-gameurs, présents au Feja, c’est une grande déception

« J’ai été légèrement choqué parce que quand même, comparé aux années précédentes, il y avait quand même des pays africains mais cette année, il n’y en a pas ».

« Je suis un peu déçu. Parce que moi, même dans le quartier, je joue beaucoup avec la Côte d’Ivoire. Malheureusement, on nous a privés de ça. »

« Ce n’est pas intéressant de jouer à un jeu et de ne pas retrouver son pays. Cela fait toujours quelque chose de bizarre… »

►À lire aussi Côte d'Ivoire: les «gamers» professionnels africains s'affichent au Feja 4

La gagnant de la compétition pourra se consoler avec le premier lot à savoir 500 000 francs CFA et une qualification pour le tournoi LFP en France. 

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon