Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Chine : campagne anti-halal dans le nord-ouest musulman

logo de Paris Match Paris Match 10/10/2018 La Rédaction - AFP

Dans la principale ville du Xinjiang, les autorités chinoises ont engagé une campagne contre la nourriture halal.

© Michael Martina/Reuters

Les autorités chinoises ont engagé une campagne contre la nourriture halal dans la principale ville du Xinjiang, région du nord-ouest du pays dont la majorité musulmane fait face à une reprise en main de la part du régime. Les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) à Urumqi, la capitale régionale, ont entraîné lundi les fonctionnaires municipaux dans une prestation de serment visant à combattre «jusqu'au bout la mode du halal», selon un article publié par la ville sur les réseaux sociaux.

Les cadres du PCC ont reçu l'ordre de reproduire sur leurs comptes personnels le même serment, qui rejette toute croyance religieuse et combat la nourriture conforme aux instructions de la religion musulmane.

"Je combats jusqu'au bout la mode du halal"

«Je crois au marxisme-léninisme. Je lève l'étendard et combats jusqu'au bout la mode du halal, ferme dans ma croyance, et même jusqu'à la mort», proclame le serment. Pékin a engagé ces dernières années une campagne de reprise en main politique au Xinjiang, à la suite d'attentats meurtriers attribués à des islamistes ou à des indépendantistes ouïghours, l'ethnie musulmane majoritaire dans la région.

Selon des organisations de défense des droits de l'homme, pas moins d'un million de personnes auraient été internées ou le seraient encore dans des centres de rééducation politique pour des motifs aussi futiles que le port d'une barbe trop longue. Ces accusations ont été démenties par Pékin. Selon la mairie d'Urumqi, les fonctionnaires ne doivent observer aucun interdit alimentaire et le menu des cantines se doit d'offrir «de la cuisine de différentes nationalités».

La mode du «tout-halal» a eu tendance à effacer la frontière entre la religion et la vie civile et à favoriser «l'enlisement dans l'extrémisme religieux», observe mercredi le quotidien de langue anglaise «Global Times».

AUSSI SUR MSN : Tourisme et alimentation halal en pleine croissance

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News  pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité. 

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon