Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Climat : les Etats-Unis restent déterminés à respecter leurs objectifs de réduction des émissions de CO2, malgré le revers de la Cour suprême

logo de franceinfo franceinfo 01/07/2022 Franceinfo

La veille, la plus haute juridiction américaine a retiré à l'Agence de protection de l'environnement l'autorité pour réguler les émissions du secteur du charbon.

© Fournis par franceinfo

Ils ne perdent pas espoir. Les Etats-Unis restent déterminés à atteindre leurs objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, malgré la décision de la Cour suprême qui limite fortement les pouvoirs de l'Etat fédéral dans la lutte contre le réchauffement climatique, a assuré à l'AFP l'émissaire de l'administration Biden pour le climat, John Kerry, vendredi 1er juillet.

"Nous sommes déterminés à atteindre nos objectifs. Nous pouvons les atteindre", a assuré le responsable américain à propos de ces engagements officiels. "Bien sûr, cela nous aiderait si nous avions une majorité à la Cour suprême des Etats-Unis qui comprenait vraiment la gravité de la situation et serait plus à même d'essayer d'aider plutôt que, d'une manière ou d'une autre, mettre des bâtons dans les roues", a ajouté le diplomate.


Vidéo: États-Unis: La Cour suprême s'en prend au climat (France 24)

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Objectif de réduction des émissions de CO2 de 50% en 2030 par rapport à 2005

La veille, la plus haute juridiction américaine avait retiré à l'Agence de protection de l'environnement l'autorité pour réguler les émissions du secteur du charbon. Elle a estimé, par l'intermédiaire du juge John Roberts, qu'"il n'est pas plausible que le Congrès ait donné à l'EPA l'autorité d'adopter une telle mesure". "Je suis convaincu -- et nos juristes regardent cela de plus près -- que cette décision laisse suffisamment de marge de manoeuvre pour faire plein de choses que nous devons faire" contre le changement climatique, a expliqué John Kerry à l'AFP.

"Personne, ni banque, ni prêteur privé, ne va financer de nouvelle centrale à charbon aux Etats-Unis."

John Kerry, envoyé présidentiel spécial des Etats-Unis pour le climat

à l'AFP

Le président Joe Biden a ramené les Etats-Unis dans l'accord de Paris sur le climat, que son prédécesseur Donald Trump avait quitté. Il a également annoncé que les Etats-Unis réduiraient les émissions de gaz à effet de serre de 50 à 52% d'ici à 2030, par rapport à 2005.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO: FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon