Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Coronavirus: la pandémie "est loin d'être finie" et "s'accélère" avertit l'OMS

logo de RMC RMC 30/06/2020 La rédaction de RMC (avec AFP)

Face aux chiffres toujours plus lourds du bilan de l'épidémie à travers le monde, l'OMS appelle à la prudence.

Coronavirus: la pandémie "est loin d'être finie" et "s'accélère" avertit l'OMS © RMC Coronavirus: la pandémie "est loin d'être finie" et "s'accélère" avertit l'OMS

La pandémie de Covid-19, qui vient de franchir deux seuils symboliques  - plus d'un demi-million de morts et dix millions de cas - "est loin d'être finie" et "s'accélère" même, a averti lundi l'Organisation mondiale de la santé, appelant le monde à se mobiliser sans attendre un vaccin.

"Nous voulons tous que tout cela se termine. Nous voulons tous reprendre nos vies. Mais la dure réalité est que c'est loin d'être fini", a mis en garde le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. La pandémie "s'accélère" actuellement, a-t-il relevé. Le virus continue de faire des ravages aux Etats-Unis et semble redémarrer en Chine, et dans un "monde divisé" et face à "un manque d'unité nationale et de solidarité mondiale (...) le pire est à venir".

L'OMS va envoyer "la semaine prochaine" une équipe en Chine, où ce coronavirus est apparu en décembre, pour déterminer son origine. "Nous espérons que cela nous permettra de comprendre comment le virus a commencé et ce que nous pouvons faire à l'avenir pour nous préparer", a expliqué Tedros Adhanom Ghebreyesus. Il a appelé gouvernements et citoyens à mettre en place des "solutions simples" afin de "sauver des vies maintenant": "tester, tracer, isoler, et mettre en quarantaine les cas".

Selon un comptage effectué par l'AFP à partir de sources officielles, mais que les experts pensent largement sous-estimé, 502.599 décès et 10.208.540 cas étaient officiellement recensés lundi à 19h. Le nombre des décès répertoriés dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois (250.000 le 5 mai) et 50.000 décès supplémentaires ont été enregistrés ces dix derniers jours.

"Reconfinement" en Californie et en Angleterre

L'Europe est le continent ayant le plus de décès (196.428 pour 2.660.794 cas), suivie par la zone Etats-Unis/Canada (134.538, 2.667.981), l'Amérique latine et les Caraïbes (112.321, 2.491.030), l'Asie (33.689, 1.251.153), le Moyen-Orient (15.819, 743.172), l'Afrique (9.671, 385.166) et l'Océanie (133, 9.244).    

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, tant en nombre de décès (126.123) que de cas (2.587.154). Bien que le nombre de décès quotidiens ait légèrement diminué en juin par rapport au mois précédent, la contagion progresse dans 30 des 50 Etats notamment dans les plus grands et les plus peuplés (Californie, Texas, Floride).    

Certains ont dû faire une pause dans le processus de déconfinement. Ainsi, le gouverneur de Californie a ordonné dimanche la fermeture des bars de Los Angeles et de six autres comtés après un rebond des cas. Cette mesure concerne potentiellement 13,5 millions d'habitants. Le comté de Los Angeles, principal foyer de Covid-19 en Californie, a annoncé lundi qu'il fermerait temporairement ses plages le week-end prochain, férié aux Etats-Unis, pour endiguer un regain de contamination.

 Au Royaume-Uni, le gouvernement a annoncé lundi soir le durcissement du confinement à Leicester en raison d'une flambée de cas dans cette ville du centre de l'Angleterre, la première à se voir imposer des restrictions locales.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon