Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19: grâce au variant omicron, l’Europe se rapproche de la fin de la pandémie, selon l’OMS

logo de Liberation Liberation 23/01/2022 LIBERATION, AFP
Selon le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge, «il est plausible que la région se rapproche d’une fin de la pandémie». © Denis Balibouse Selon le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge, «il est plausible que la région se rapproche d’une fin de la pandémie».

En résumé :

- «C’est vrai qu’il n’y a pas de décrue globale de l’épidémie. On constate en revanche une décrue nette pour le variant delta et un début de baisse en réanimation», a déclaré le porte parole du gouvernement, Gabriel Attal, dimanche. Quelque 389 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés samedi selon Santé Publique France.

- Le Conseil constitutionnel a validé l’essentiel du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, y compris les possibles vérifications d’identité par cafetiers ou restaurateurs. Il doit entrer en vigueur demain.

- La vente des autotests en grandes surfaces sera prolongée de deux semaines, jusqu’au 15 février, selon un arrêté publié samedi au Journal officiel.

Agressé par des anti-passe, le député LREM Romain Grau porte plainte. «Je sors du commissariat de Perpignan après avoir porté plainte avec @GuillemGervilla pour que Justice passe suite à ces violences intolérables», a écrit sur Twitter le député de La République en marche. Samedi à Perpignan, il avait été pris pour cible avec deux autres personnes par des manifestants contre le pass sanitaire.

Open d’Australie: la Belge Alison Van Uytvanck positive. La Belge Alison Van Uytvanck a annoncé dimanche avoir été testée positive au Covid-19 avant de quitter l’Australie après son élimination du premier tournoi du Grand Chelem de l’année, devenant la deuxième joueuse dans ce cas après le Français Ugo Humbert.

Violences à Bruxelles en marge d’une manif contre les restrictions sanitaires. Des heurts ont opposé dimanche à Bruxelles la police et des opposants aux restrictions liées à la pandémie de Covid-19, lors d’une manifestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes. Selon les autorités, environ 50.000 personnes ont défilé dans la capitale belge, certaines venues d’autres pays européens. Il s’agit de la plus grand d’une série de manifestations dans la ville au cours des derniers mois. Les affrontements ont éclaté près du siège de l’Union européenne, la police ayant utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour repousser des manifestants qui lançaient des pavés et des pétards.

Omicron et l’Europe, bientôt la fin à l’horizon? Le variant omicron, qui pourrait contaminer 60% des Européens d’ici mars, a amorcé une nouvelle phase de la pandémie de Covid-19 dans la région et pourrait la rapprocher de son dénouement, a estimé dimanche le directeur de l’OMS Europe. «Il est plausible que la région se rapproche d’une fin de la pandémie», a dit à l’AFP Hans Kluge, appelant toutefois à la prudence du fait de la versatilité du virus.

Gabriel Attal liste «des raisons d’être optimistes». Il a commencé avec prudence : «c’est vrai qu’il n’y a pas de décrue globale de l’épidémie», a déclaré le porte parole du gouvernement, Gabriel Attal, interrogé ce dimanche dans l’émission Questions politiques sur France Info et France Inter. «On constate en revanche une décrue nette pour le variant delta et un début de baisse en réanimation», a-t-il affirmé, alors que quelque 389 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés samedi selon Santé Publique France. Gabriel Attal a souligné que même si «le variant omicron continue de se développer au plan national», on constatait «une décrue depuis une dizaine de jours», «dans les régions où il a commencé le plus tôt – notamment l’Île-de-France».

Schiappa testée positive. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a annoncé dimanche être positive au Covid-19, précisant qu’elle continuerait «d’assurer (ses) fonctions à distance». Plusieurs membres du gouvernement ont déjà contracté le Covid-19 depuis le début de l’épidémie, le plus récent étant le ministre de la Santé Olivier Véran, qui avait annoncé le 13 janvier avoir été testé positif et présenter des «symptômes légers».

A Perpignan, un député LREM agressé par des manifestants anti-pass. Alors que plus de 300 plaintes pour «menace de mort» sur des élus ont été déposées depuis le mois de juillet et l’entrée en vigueur du pass sanitaire, le député LREM Romain Grau, ainsi qu’un conseiller parlementaire du ministre de la Justice et un des voisins du parlementaire, ont été «violemment» pris à partie samedi à Perpignan. Selon lui, des manifestants contre le pass sanitaire ont «attaqué» sa permanence. «Je travaillais avec Guillem Gervilla, conseiller parlementaire d’Eric Dupond-Moretti, quand d’un seul coup on a entendu une horde de personnes se diriger vers la permanence puis taper sur les vitres», a affirmé Romain Grau, estimant leur nombre à plus de 250. «Nous sommes sortis leur parler et là, nous avons été pris à partie très violemment. Ils voulaient clairement nous faire craquer avec des insultes assez lourdes», a-t-il ajouté avant dé préciser : «un de mes voisins s’est interposé et s’est fait gifler. Moi j’ai reçu un coup de poing sur le menton». A lire aussi : l’interview de Séphane Claireaux, député LREM agressé : «le plus dur, c’était de voir une telle haine dans les yeux de personnes que je connais».

Jacinda Ahern est une Néo-Zélandaise comme les autres. La Première ministre de la Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern a été contrainte d’annoncer dimanche le report de son mariage, en raison des nouvelles restrictions décidées par son gouvernement pour faire face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 et de son variant omicron, notamment une limite de 100 personnes, totalement vaccinées, pour tout rassemblement ou événement. «Je viens juste de rejoindre beaucoup d’autres Néo-Zélandais qui ont connu une expérience semblable en raison de la pandémie et je suis désolée vis-à-vis de tous ceux qui sont confrontés à un tel scénario», a-t-elle ajouté.

Deux millions de tests pour trente cas à Pékin. La capitale chinoise a annoncé dimanche qu’elle allait dépister tous les habitants d’un quartier après la découverte d’un foyer épidémique, à moins de deux semaines du début des Jeux olympiques d’hiver dans la capitale chinoise. La ville a signalé le week-end dernier un premier cas du très contagieux variant omicron chez une personne ayant reçu une lettre du Canada qui, selon les autorités, portait des traces du virus. Depuis, une trentaine de cas ont été recensés, dont certains liés à la souche delta du coronavirus.


Vidéo: Depuis ce matin, la vaccination contre le covid-19 des enfants fragiles de 5 à 11 ans est possible (BFMTV)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Grosse baisse des anti-pass en France. Près de 40 000 personnes, dont 5 200 à Paris ont participé samedi aux manifestations contre le pass vaccinal en France, soit une participation en nette baisse par rapport à samedi dernier, selon des chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur. Samedi dernier, ils étaient 54 000 à défiler dans les rues.

En Suède aussi, on marche contre le pass vaccinal. Des milliers de personnes - environ 9 000 personnes, d’après les médias suédois - déambulent samedi à Stockholm et Göteborg, les deux plus grandes villes de Suède. Ils dénoncent la mise en place du pass vaccinal, introduit le 1er décembre dernier par le gouvernement. Depuis le 12 du même mois, il est obligatoire pour les événements en intérieur de plus de 50 personnes. Certains manifestants arboraient des marques de groupes extrémistes comme le groupe néo-nazi NMR et s’étaient couvert le visage pour éviter d’être identifiés. Le pays scandinave lutte actuellement contre une vague d’infections sans précédent, avec environ 40 000 cas signalés par jour depuis une semaine.

Covid et coupe d’Europe : Toulouse défait sur tapis vert, le rugby français crie à l’injustice. Une «décision inique» pour une Coupe d’Europe «faussée et décrédibilisée», fustige ce samedi le président de la Ligue nationale de rugby (LNR), au lendemain de l’annulation du match de Toulouse contre Cardiff. Et pour cause : déclaré perdant 28-0 par l’EPCR (l’instance organisatrice de la compétition) en raison d’une dizaine de contaminations au Covid-19, le Stade toulousain disposait pourtant d’un nombre suffisant de joueurs. Le club envisage des poursuites judiciaires. Plus d’infos ici.

Euro de hand : Kentin Mahé positif absent contre l’Islande. Troisième mauvaise nouvelle pour les champions olympiques français : après les tests positifs du pivot Karl Konan (mardi) et du sélectionneur Guillaume Gille (vendredi), le demi-centre de l’équipe de France Kentin Mahé se retrouve lui aussi «covidé» et manquera les prochains matches des Bleus au tour principal de l’Euro 2022, dont le premier contre l’Islande samedi (18h), a annoncé la Fédération française samedi.

Le sommet de la Ligue arabe à Alger reporté à cause du Covid. Bientôt trois ans que le dernier sommet de la Ligue arabe a eu lieu. Et le prochain ne sera pas pour tout de suite : initialement programmé le 22 mars prochain à Alger, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Hossam Zaki, a indiqué vendredi qu’il se tiendra à une date ultérieure, en raison de la situation épidémique dans la capitale algérienne. La nouvelle date du sommet devrait être annoncée à l’occasion de la réunion le 9 mars des ministres arabes des Affaires étrangères, a évoqué Hossam Zaki, sans donner plus d’indications.

A la CAN, les Comores sous Covid et sans gardien. Qualifiés pour la première fois de leur histoire en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations organisée au Cameroun, les Comores devront signer plus qu’un exploit pour espérer rallier les quarts de finale : douze joueurs et membres de l’encadrement ont été testés positifs au Covid, dont les deux seuls gardiens disponibles de la sélection, a annoncé samedi la fédération.

Les anti-pass défilent à Paris et en province. Ils réclament la «liberté», fustigent «l’apartheid» imposé selon eux par le gouvernement entre vaccinés et non vaccinés : des milliers de manifestants protestent dans plusieurs grandes villes de France - Marseille, Lyon, Aix-en-Provence - contre l’instauration du pass vaccinal, en vigueur dès lundi. A Paris, où quatre manifestations avaient été déclarées, des Gilets jaunes ont défilé dans la matinée entre le square d’Anvers et la place de la Nation, relayés dans l’après-midi par le mouvement Les Patriotes de Florian Philippot, qui rassemblait une foule de tous âges, dont des parents accompagnés de leurs enfants. Le cortège de plusieurs centaines de personnes, pour la plupart non masquées, s’est mis en route vers 15h de la place de Barcelone (16e) en direction du 7e arrondissement. «Pass vaccinal, résistance totale !», ou «Macron, on t’em…», scandent les manifestants le long du parcours.

Ile-de-France : des primes de 4 000 à 7 000 euros pour retenir les infirmiers. Le dispositif, ouvert jusqu’au 28 février aux infirmiers en intérim qui accepteraient de signer un CDD de six à neuf mois, doit permettre à l’ARS Ile-de-France de stabiliser les effectifs d’infirmiers - beaucoup sont épuisés à cause du Covid - dans les différents hôpitaux de la région jusqu’à l’automne, période durant laquelle les nouvelles promos d’infirmiers fraîchement diplômés se retrouveront sur le marché du travail.

Record quotidien d’infections en Pologne. Le ministère de la Santé polonais signale samedi 40 876 nouvelles infections sur les dernières vingt-quatre heures. Du jamais-vu, au lendemain d’une journée déjà record, avec 36 665 nouvelles infections recensées vendredi. Les autorités pensent que le pic n’est pas encore atteint, et s’attendent à ce que le seuil des 60 000 cas par jour soit franchi. Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a averti vendredi que le système de santé pourrait se retrouver sous une pression «sans précédent».

Slalom avec omicron. Bien des athlètes et membres de l’encadrement des équipes de France en partance pour Pékin ont les mêmes mots à la bouche : «Les Jeux ont déjà commencé.» A deux semaines du coup d’envoi des JO, tous savent qu’une infection au Covid et son variant ultra-contagieux omicron peut à tout moment les priver de compétition. L’enquête de Romain Métairie est à lire ici.

La fédération brésilienne de foot va exiger un vaccin pour les joueurs. Pas de doses, pas de matchs pour les footballeurs qui voudraient s’inscrire aux compétitions brésiliennes en 2022. Selon un nouveau protocole sanitaire publié vendredi par la Confédération brésilienne de football (CBF), un certificat de vaccination sera obligatoire pour «les athlètes et les membres de la commission technique», sous peine de ne pas être autorisés à participer aux matchs de la saison 2022, a précisé ce protocole. Cette exigence sera valable pour les matchs du championnat brésilien (avril-novembre) comme pour ceux de la Coupe du Brésil (février-octobre) et la présentation d’un text négatif au Covid restera obligatoire avant chaque rendez-vous, selon ce protocole.

La France «a passé le pic cette semaine», selon Renaud Piarroux. Dans un long entretien accordé à France Info, l’épidémiologiste et chef du service de parasitologie-mycologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) «n’élimine pas l’hypothèse que la situation s’améliore», mais évoque aussi des prédictions pessimistes : «Comme je ne pense pas que les gens vont se précipiter vers une quatrième dose de vaccin, nous aurons, au bout de quatre à six mois, de nouveau une population apte à transmettre le virus. La question, c’est à quel virus nous aurons affaire à ce moment-là. Est-ce que ce sera omicron, delta ou encore un autre ? Et dans ce cas, quelles seront ses caractéristiques ?, s’interroge-t-il. […] Vu le nombre de personnes contaminées aujourd’hui, il serait quand même étonnant qu’il n’y ait pas de nouveaux variants. Mais nous ne les verrons pas tout de suite. Ces variants se génèrent chez des personnes immunodéprimées qui hébergent longtemps les virus. Certains n’émergeront que dans quelques mois.»

Record quotidien d’infections en Russie pour le deuxième jour consécutif. Le président russe Vladimir Poutine avertissait la semaine dernière : son pays - le plus endeuillé d’Europe par le Covid avec a minima 325 000 morts depuis le début de la pandémie - avait deux semaines pour se préparer avant d’être frappé à son tour par le variant omicron, appelant à accélérer le dépistage et la vaccination. Vendredi, la Russie a enregistré 57 212 nouveaux cas, après en avoir comptabilisé 49 513 la veille, selon les chiffres du gouvernement. La capitale Moscou, épicentre de l’épidémie dans le pays, a, elle aussi, enregistré un nouveau record pour le troisième jour d’affilée, avec 16 904 nouveaux cas.

Autotests en supermarchés : deux semaines de rab. Vu l’ampleur de la vague omicron, la vente des autotests en grandes surfaces sera prolongée de deux semaines, jusqu’au 15 février, selon un arrêté publié samedi au Journal officiel. Rien qu’en janvier, le coût des tests pour l’état, qui comprend donc les PCR, les antigéniques et les autotests à certaines conditions, s’élèvera à 1,5 milliard d’euros, a rappelé le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt, contre 6,9 milliards d’euros pour l’ensemble de l’année 2021.

Efficacité élevée des vaccins contre les cas graves. Les vaccins et doses de rappel contre le Covid-19 ont continué à avoir une efficacité très élevée contre les cas graves de la maladie pendant la vague provoquée par le variant omicron, selon une vaste étude américaine des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), basée sur les données de plus de 300 000 passages par les urgences, les cliniques de soins urgents et les hospitalisations entre août et le 5 janvier. Pendant la période durant laquelle le variant delta dominait, l’efficacité du vaccin contre les hospitalisations dues au Covid-19 était de 90 % entre 14 à 179 jours après la deuxième dose d’un vaccin. Elle est tombée à 81 % plus de 180 jours après la deuxième dose et est montée à 94 % 14 jours ou plus après la troisième. Une fois omicron devenu dominant, l’efficacité du vaccin contre les hospitalisations entre 14 à 179 jours après la deuxième dose a été estimée à 81 % ; elle était de 57 % après plus de 180 jours après la deuxième dose, et de 90 % 14 jours ou plus après la troisième.

Fesses à l’air mais pas de masque ? Un Irlandais risque 20 ans de prison. Shane McInerney, 29 ans et originaire de Galway en Irlande, a refusé de porter son masque sur un vol Dublin-New York début janvier. Il a été inculpé d’agression pour avoir intimidé le personnel de bord et (entre autres) montré ses fesses en public, un crime pour lequel il risque jusqu’à 20 ans de prison, a annoncé vendredi la justice américaine. McInerney, qui se rendait en Floride pour un emploi de formateur de football, a été libéré sous caution pour 20 000 dollars dans l’attente de son procès

Rio et Sao Paulo reportent les défilés de leur carnaval. Les défilés du carnaval de Rio de Janeiro et de Sao Paulo prévus fin février, ont été reportés à la fin du mois d’avril «en raison de la situation actuelle de la pandémie au Brésil et de la nécessité de préserver des vies», ont annoncé dans un communiqué les autorités des deux plus grandes villes brésiliennes.

Omicron domine l’Europe. Selon l’agence de santé européenne, omicron est désormais le variant du Covid-19 dominant dans l’Union européenne (UE) et dans l’Espace économique européen (EEE), avec une «prévalence de 78 % en moyenne».

Premier confinement pour Kiribati et Samoa. Jusqu’à présent épargnées par l’épidémie de Covid-19, les îles du Pacifique Kiribati et Samoa, sont confinées depuis samedi après l’apparition de cas importés par des voyageurs arrivant de l’étranger. Kiribati n’avait jusqu’à ce mois-ci enregistré aucun cas de coronavirus et les Samoa seulement deux. Des dizaines de passagers d’un vol reliant les Fidji aux Kiribati, le premier à atterrir sur cet archipel depuis la réouverture des frontières, ont été testées positifs au Covid-19.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon