Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 24 janvier

logo de franceinfo franceinfo il y a 4 jours Franceinfo

"Les discussions doivent se finir par des décisions", a encore exhorté mardi soir le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, alors que la Pologne attend le feu vert de Berlin pour livrer des chars Leopard 2 à Kiev.

© Fournis par franceinfo

Sous pression depuis des jours, l'Allemagne a entrouvert, mardi 24 janvier, la voie à une autorisation pour les pays alliés de livrer à l'Ukraine des chars lourds Leopard 2. Elle a promis de répondre "avec l'urgence requise" à une requête en ce sens de la Pologne, alors que Kiev réclame avec insistance ces chars de fabrication allemande. Le dirigeant allemand, Olaf Scholz, doit s'exprimer, mercredi à la mi-journée, devant la chambre basse du Parlement allemand et devrait faire part officiellement de la réponse de Berlin, ont fait savoir deux médias allemands, le Spiegel et la chaine d'information NTV.

Volodymyr Zelensky fait monter la pression sur les alliés de Kiev sur les livraisons de chars

"Les discussions doivent se finir par des décisions", a encore exhorté mardi soir le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. "Les alliés ont le nombre requis de tanks" nécessaires à l'armée ukrainienne pour renverser les troupes de Moscou, a-t-il déclaré dans son allocution quotidienne, martelant que "les besoins sont plus importants" que "cinq, dix ou quinze chars".

Jusqu'ici, la Finlande et la Pologne se sont dites prêtes à livrer des chars Leopard 2 à Kiev. Varsovie, qui veut créer une "coalition de pays soutenant l'Ukraine avec des chars Leopard 2", a officiellement envoyé une requête en ce sens à l'Allemagne, dont la réception a été confirmée mardi par Berlin. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a dit espérer une réponse rapide, regrettant que "les Allemands tardent, tergiversent, agissent d'une manière difficile à comprendre". A Berlin, le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius a déclaré avoir "expressément encouragé les pays partenaires qui ont des chars Leopard prêts à être déployés à entraîner les forces ukrainiennes sur ces chars", au cours d'une conférence de presse à Berlin avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Otan.

"De telles livraisons" laisseraient "une trace indélébile", a mis en garde, côté russe, le porte-parole de Vladimir Poutine.

Des hauts responsables limogés alors que l'Ukraine est rattrapée par la corruption

Quatre vice-ministres ukrainiens, dont celui de la Défense, Viatcheslav Chapovalov, ainsi que cinq gouverneurs et d'autres responsables, ont dû quitter leur poste. La raison : une affaire de corruption concernant des approvisionnements de l'armée. Outre le vice-ministre de la Défense, celui de la Politique sociale et deux autres du Développement territorial ont été démis de leurs fonctions, alors que d'autres limogeages avaient déjà récemment eu lieu en Ukraine, pays classée à la 122e place sur 180 sur l'indice de perception de la corruption de l'ONG Transparency International en 2021.

Dimanche, le ministre adjoint des Infrastructures, Vassyl Lozinsky, avait été arrêté, accusé d'avoir reçu un pot-de-vin de 400 000 dollars pour "faciliter" l'achat de générateurs à des prix gonflés, au moment où son pays est confronté à de vastes coupures d'électricité à la suite des frappes russes sur les installations énergétiques. Dans son allocution du soir, le président, Volodymyr Zelensky, a aussi défendu des décisions "nécessaires" pour avoir "un État fort".

Deux Britannique tués en Ukraine, annonce la famille de l'un d'eux

Deux Britanniques partis comme volontaires en Ukraine ont été tués dans la ville de Soledar, a annoncé la famille de l'un d'eux. "C'est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre bien-aimé Chrissy a été tué au côté de son collègue Andrew Bagshaw alors qu'ils tentaient une évacuation humanitaire de Soledar, à l'est de l'Ukraine", a indiqué la famille de Christopher Parry dans une déclaration transmise par le ministère britannique des Affaires étrangères. "Il n'avait pas pu s'empêcher de se rendre en Ukraine en mars au moment le plus sombre au début de l'invasion russe pour aider ceux qui en avaient le plus besoin, sauvant plus de 400 vies et de nombreux animaux abandonnés", a-t-elle ajouté.

Christopher Parry, 28 ans, et Andrew Bagshaw, 48 ans et résidant avant la guerre en Nouvelle-Zélande, selon des médias de ce pays, étaient portés disparus depuis plusieurs semaines. Le chef du groupe Wagner, Evguéni Prigojine, avait déclaré le 11 janvier que ses combattants avaient trouvé à Soledar le corps de l'un d'entre eux.

La Russie donne un premier bilan de frappes sur son propre territoire

Vingt-cinq personnes tuées et près de 100 autres blessées. Pour la première fois depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, le 24 février 2022, Moscou a officiellement communiqué un bilan humain, attribué ici à des frappes ukrainiennes sur la région frontalière de Belgorod. "L'Ukraine, l'ennemi, bombarde des villages pacifiques. Nous avons 25 personnes tuées et 96 blessées", a déclaré le gouverneur de la région, Viatcheslav Gladkov. Il s'exprimait lors d'un entretien avec Vladimir Poutine, diffusé à la télévision publique russe.

Volodymyr Zelensky demande à Emmanuel Macron d'exclure la Russie des JO de Paris

Les athlètes russes ne doivent pas pouvoir participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024, a demandé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, à son homologue français Emmanuel Macron. "J'ai particulièrement insisté sur le fait que les athlètes russes ne doivent pas avoir leur place aux JO de Paris", a-t-il déclaré sur Telegram, à l'issue d'un entretien téléphonique avec le chef de l'Etat français.

Après le début de l'offensive russe en Ukraine, le 24 février, le Comité international olympique (CIO) avait rapidement sanctionné Moscou, ainsi que Minsk, capitale de la Biélorussie, alliée de la Russie.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO: FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon