Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Haïti: bras de fer entre la Chine et les États-Unis sur l'avenir de l'engagement onusien

logo de RFI RFI 15/10/2021 RFI
La réunion du Conseil de sécurité jeudi 14 octobre n’a pas permis de renouveler immédiatement le mandat de la mission onusienne en Haïti, les diplomates n'étant pas tombés d’accord (image d'illustration). © TIMOTHY A. CLARY AFP/File La réunion du Conseil de sécurité jeudi 14 octobre n’a pas permis de renouveler immédiatement le mandat de la mission onusienne en Haïti, les diplomates n'étant pas tombés d’accord (image d'illustration).

L’avenir de la mission politique de l’ONU en Haïti, dont le mandat se termine ce vendredi 15 octobre au soir, est en équilibre dangereux à New York. Jeudi, la réunion du Conseil de sécurité n’a pas permis de le renouveler immédiatement, les diplomates n'étant pas tombés d’accord sur les détails du texte de la résolution. Les États-Unis, qui gèrent généralement le dossier haïtien aux Nations unies, ont proposé une reconduction pour un an, mais la Chine ne l’entend pas de cette oreille.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

La Chine est remontée contre Haïti, c’est un secret de polichinelle à l’ONU. Depuis que Port-au-Prince a reconnu officiellement Taïwan, Pékin use de son influence au Conseil de sécurité pour lui mettre des bâtons dans les roues. En juin dernier, elle a ainsi rejeté un projet de déclaration du Conseil de sécurité pour déplorer la détérioration de la situation en Haïti, juste avant l’assassinat de Jovenel Moïse.


Vidéo: En route pour les Etats-Unis, des migrants haïtiens traversent la jungle colombienne (AFP)

Mais cela va maintenant plus loin : lors des négociations à huis clos, la Chine se montre extrêmement critique du bilan onusien en Haïti et déplore des « investissements à perte » toutes ces années. Elle accuse aussi les autorités locales de ne pas écouter les recommandations de New York.

Contre-projet

Le résultat visible, c’est ce contre-projet de résolution qu’elle devrait présenter ce vendredi, ne prévoyant un renouvellement de la mission onusienne en Haïti, qu'incarne le BINUH (Bureau intégré des Nations unies en Haïti), que pour six mois seulement, ce qui laisse sous-entendre qu’elle serait prête à aller jusqu’à opposer son veto au renouvellement d’un an proposé par les États-Unis.

Pour éviter un clash frontal, le Conseil de sécurité pourrait aussi décider de simplement envisager un renouvellement technique de quelques mois. Une solution a minima.

►À lire aussi Séisme en Haïti: la vice-secrétaire générale de l'ONU au chevet des sinistrés

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon