Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Japon : le gouvernement lance une campagne publicitaire pour relancer la consommation d'alcool chez les jeunes

logo de franceinfo franceinfo 19/08/2022 Franceinfo

Les taxes sur l'alcool ne représentaient plus que 1,7% du revenu total des impôts du pays en 2020, contre 5% il y a quarante ans.

© Fournis par franceinfo

Un coup de boost pour la boisson. Le gouvernement japonais va lancer cet été une campagne publicitaire afin d'inciter les jeunes à boire plus d'alcool, a rapporté mercredi 17 août le journal britannique The Guardian (en anglais). Nommée "Saké Viva !" (en référence au célèbre spiritueux japonais), la campagne publicitaire, qui s'étalera jusqu'au 9 septembre, est organisée par la NTA (National Tax Agency), l'agence nationale des impôts japonaise.

Elle se présentera sous la forme d'un concours réservé aux Japonais âgés de 20 à 39 ans, qui entend recueillir l'avis des jeunes pour relancer la consommation d'alcool dans le pays à travers de nouvelles "stratégies de ventes", précise le média en ligne japonais JiJi.com (en japonais), cité par The Guardian. Les finalistes seront ensuite convoqués pour une remise des prix, le 10 septembre, et seront financés pour commercialiser leurs idées.

Les revenus des taxes sur l'alcool en baisse

Selon le média japonais, le nombre de personnes qui ne boivent pas d'alcool a augmenté ces dernières années en raison de la baisse d'opportunités de boire à l'extérieur, liée à la crise de Covid-19. La NTA a relevé que la consommation d'alcool dans le pays était passée de 100 litres par personne et par an en moyenne, en 1995, à 75 litres en 2020. La consommation de bière est celle qui a le plus chuté, rapporte également le journal britannique.

Cette baisse de consommation a entraîné une chute des ventes, affectant par conséquent le budget du Japon, déjà en berne. Les taxes sur l'alcool, qui représentaient 5% de l'ensemble des revenus fiscaux du pays en 1980, n'en représentaient plus que 1,7% en 2020. Le déficit commercial du pays atteignait en mai 2 385 milliards de yens (17 milliards d'euros), soit son pire niveau depuis huit ans, selon Les Echos.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO: FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon