Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Jordanie: affrontement meurtrier avec des trafiquants de drogue à la frontière syrienne

logo de RFI RFI 16/01/2022 RFI
Des sacs contenant des stupéfiants confisqués exposés au siège de l'unité anti-stupéfiants de la police à Amman, le 7 janvier 2019. Les autorités jordaniennes dénoncent depuis plusieurs mois déjà une augmentation spectaculaire des trafics de drogue à la frontière syrienne. © AFP - KHALIL MAZRAAWI Des sacs contenant des stupéfiants confisqués exposés au siège de l'unité anti-stupéfiants de la police à Amman, le 7 janvier 2019. Les autorités jordaniennes dénoncent depuis plusieurs mois déjà une augmentation spectaculaire des trafics de drogue à la frontière syrienne.

En Jordanie, un officier a été tué ce dimanche 16 janvier à la frontière syrienne par un groupe de trafiquants qui tentait de faire passer de la drogue dans le pays. Les trafics de drogue sont réguliers entre les deux pays qui partagent 375 km de frontière, mais leur augmentation inquiète les autorités sur place. 

Avec notre correspondante à Amman,  Hermine Le Clech

C’est aux alentours de 4h du matin dans le nord-est du pays que les passeurs ont ouvert le feu sur les garde-frontières. Ils ont pris la fuite quelques minutes plus tard, repoussés par l’armée jordanienne, en laissant sur place une importante quantité de stupéfiants. 

Cet affrontement confirme les craintes des responsables jordaniens, qui dénoncent depuis plusieurs mois déjà une augmentation spectaculaire des trafics de drogue à la frontière syrienne. En particulier, la contrebande de Captagon, un dérivé de l’amphétamine en passe de devenir l’une des drogues les plus consommées du Moyen-Orient. 

 361 tentatives de trafic à la frontière en 2021

En 2021, l’armée jordanienne a déjoué 361 tentatives de trafic à sa frontière. Un nombre qui a presque triplé en l’espace d’un an. Les forces armées peinent à maintenir la sécurité, car les trafiquants utilisent des méthodes de plus en plus sophistiquées pour faire transiter les cargaisons, comme l’usage d’un drone en octobre dernier, abattu à la frontière

Dans son communiqué, l’armée jordanienne affirme qu’elle répondra avec fermeté à toute nouvelle tentative de trafic et présente ses condoléances à la famille de l’officier défunt. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche en son hommage, dans sa ville natale de Deir Al-Sa’ana, dans le nord de la Jordanie. 

Trois autres membres de l’armée ont été blessés dans l'affrontement et transportés en urgence à l’hôpital. 

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon