Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La Serbie renonce à un projet d'exploitation de lithium sous pression des écologistes

logo de RFI RFI 21/01/2022 RFI
De vastes réserves de lithium, élément essentiel dans la composition des batteries de voitures électriques, ont été découvertes dans la région de la ville de Loznica (ouest) en Serbie. © OLIVER BUNIC AFP De vastes réserves de lithium, élément essentiel dans la composition des batteries de voitures électriques, ont été découvertes dans la région de la ville de Loznica (ouest) en Serbie.

Les autorités serbes ont renoncé à un projet d'exploitation d'une mine de lithium qui devait être réalisé par la compagnie Rio Tinto, a annoncé jeudi 21 janvier la Première ministre Ana Brnabic après des semaines de protestations d'écologistes.

Cette décision surprise du gouvernement serbe intervient à quelques mois des élections législatives et présidentielle, prévues au printemps, l'administration du président Aleksandar Vucic cherchant à renforcer le soutien des électeurs.

« Nous avons satisfait toutes les revendications des protestataires et mis un terme à Rio Tinto en Serbie », a déclaré Ana Brnabic lors d'une déclaration retransmise par la télévision d'État (RTS).

 À écouter aussi : Serbie: la population ne veut pas de la mine de lithium Yadar

Des réserves découvertes en 2006 

« Tout ce qui est lié au projet Jadar est terminé », a-t-elle ajouté, se référant au nom de la vallée située dans l'ouest de la Serbie où devait être exploité ce gisement.

 À lire aussi : Le lithium, le carburant de l’avenir

De vastes réserves de lithium, élément essentiel dans la composition des batteries de voitures électriques, ont été découvertes dans la région de la ville de Loznica (ouest). Le géant minier anglo-australien a acheté des terres dans cette région et attendait d'obtenir un feu vert final des autorités pour commencer l'exploitation de cette mine.

Ces réserves ont été découvertes en 2006 et la compagnie projetait d'investir 2,1 milliards d'euros dans ce projet. Mais plusieurs organisations écologistes se sont élevées contre ce qu'ils voyaient comme un désastre environnemental.

 À lire aussi : La Chine investit dans le lithium africain pour assurer sa production de batteries électriques

(Avec AFP)

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon