Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Kosovo empêche les Serbes du pays de participer au référendum organisé par la Serbie

logo de RFI RFI 16/01/2022 RFI
Les Serbes vivant au Kosovo manifestent face à l'impossibilité pour eux de voter au référendum organisé par la Serbie. © Bojan Slavkovic/AP Les Serbes vivant au Kosovo manifestent face à l'impossibilité pour eux de voter au référendum organisé par la Serbie.

Le Parlement du Kosovo a voté, samedi 16 janvier, contre l'organisation sur son territoire d'un référendum constitutionnel organisé par la Serbie. Cette consultation, censée rendre la justice plus indépendante en Serbie, est réclamée par l'Union européenne dans le cadre des négociations d'adhésion de la Serbie à l'UE.

Contrairement aux précédents scrutins organisés par la Serbie, il n'y aura pas ce dimanche de bureaux de vote dans les zones majoritaires peuplées par les Serbes au Kosovo.

Les quelque 100 000 Serbes vivant au Kosovo pourront soit voter par correspondance, soit exercer leur droit de vote dans quatre villes dans le centre de la Serbie. « L'organisation d'un référendum par un pays étranger est une violation de la Constitution et de la souveraineté du Kosovo », affirme-t-on dans une résolution adoptée par 76 députés kosovars.


Vidéo: Les défis de la France à la présidence du Conseil de l'Union Européenne (France 24)

Les défis de la France à la présidence du Conseil de l'Union Européenne
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Les bulletins de vote empêchés de passer la frontière

Signe des tensions entre Belgrade et Pristina, la police kosovare a empêché l'entrée sur son territoire de deux camions transportant des bulletins de vote. Cette réforme de la Constitution voulue par l'Union européenne a pour objectif de rendre la justice indépendante et de permettre l'élection de juges et de procureurs sans influence politique.

L'initiative a provoqué une levée de bouclier de la majorité des partis d'opposition en Serbie qui y voit une manœuvre du parti au pouvoir et appelle au boycott du scrutin. De nombreux observateurs s'interrogent en outre sur la validité d'un référendum qui ne nécessite aucune majorité pour être adopté.

►À lire aussi: Fin de crise au Kosovo avec la Serbie après plusieurs jours de tensions

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon