Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Plus d’un milliard d’animaux ont péri depuis le début des incendies en Australie

logo de L’Obs L’Obs 08/01/2020 www.nouvelobs.com
© Copyright 2020, L'Obs

Une étude menée conjointement par l’association environnementale WWF et un chercheur de l’université de Sydney évalue à 1,25 milliard le nombre d’animaux disparus à la suite des incendies qui ont touché l’Australie. La semaine passée, un premier bilan évoquait déjà le chiffre de 500 millions d’animaux morts. Selon le professeur Chris Dickman, auteur de l’étude et enseignant à l’université de Sydney, cette première recension était restreinte aux mammifères, oiseaux et invertébrés.

Un bilan actualisé

Pour expliquer ce nouveau chiffre, le chercheur australien intègre dans son calcul la perte des grenouilles, chauves-souris et insectes qui ont également dépéri dans les incendies. Il explique également que le premier chiffre de 500 millions concernait uniquement l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud et non pas l’ensemble du territoire national australien.

En Australie, les incendies ravagent une biodiversité déjà très menacée

Une perte désastreuse

Le professeur Dickman estime que les animaux en Australie sont encore « gravement menacés et subissent de plus en plus de pressions en raison de diverses menaces telles que le défrichage, les ravageurs exotiques et le réchauffement climatique ».

Plusieurs espèces d’animaux rares qui n’existent qu’en Australie pourraient disparaître comme la grenouille corroboree du Sud, la souris marsupiale ou encore l’opossum pygmée des montagnes.

Quelque 34 espèces et sous-espèces de mammifères se sont éteintes en Australie au cours des 200 dernières années, soit le taux de perte le plus élevé de toutes les régions du monde.

Publicité
Publicité

Plus d'info : L'Obs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon