Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Russie, Afghanistan, Bolivie : le prix Sakharov annonce ses nommés pour 2021

logo de Paris Match Paris Match 28/09/2021 Kahina Sekkai

Le Parlement européen a dévoilé lundi la liste des nommés pour le prix Sakharov 2021.

© Shamil Zhumatov / Reuters // Revelli-Beaumont/SIPA / Martín Alipaz/EFE/SIPA

Cinq nominations pour attirer l'attention sur diverses situations. Lundi, le Parlement européen a dévoilé les cinq nommés pour le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit. Les groupes Renew Europe et le Parti populaire européen ont proposé Alexeï Navalny, l'opposant russe emprisonné depuis son retour dans le pays, quelques mois après avoir survécu à un empoisonnement dans un avion survolant la Sibérie à l'été 2020. L'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen et le groupe des Verts/ALE ont proposé une nomination multiples avec 11 femmes afghanes, choisies pour leur implication alors que les talibans ont repris le pouvoir le mois dernier : Shaharzad Akbar (présidente de la Commission afghane indépendante des droits de l'Homme), Mary Akrami (responsable du Réseau des femmes afghanes), Zarifa Ghafari (maire de Maidan Shar depuis 2018), Palwasha Hassan (militante et directrice de l'Afghan Women Educational Centre), Freshta Karim (fondatrice d'une bibliothèque mobile et défenseure de l'éducation et de l'apprentissage), Sahraa Karimi (première femme présidente de la société cinématographique d'État afghane), Metra Mehran (défenseure de l'autonomisation et de l'éducation des femmes et co-fondatrice du mouvement Perspectives féminines), Horia Mosadiq (militante des droits de l'Homme et des droits des femmes), Sima Samar (défenseure des droits humains, ancienne ministre des Affaires féminines et ancienne présidente de la Commission afghane indépendante des droits humains) et Habiba Sarabi (membre de l'équipe de négociation).

À lire :Prix Sakharov, 30 ans de dissidence célébrés à Bruxelles

Deux autres femmes ont été proposées par le groupe des Conservateurs et réformistes européens et La Gauche : Jeanine Áñez, femme politique bolivienne, ancienne présidente par intérim et emprisonnée après avoir été accusée d'avoir organisé un coup d'État contre Evo Morales, et Sultana Khaya, militante sahraouie menacée par les autorités marocaines qui ont durci leur répression envers celles et ceux qui promeuvent le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui. Enfin, Marie Toussaint et 42 autres députés européens ont proposé l'ONG Global Witness, qui «enquête et dénonce les violations des droits de l'Homme et de l'environnement dans les secteurs du pétrole, du gaz, des mines et du bois, traquant l'argent et l'influence à travers le système financier et politique mondial».

L'opposition démocratique bélarusse récompensée en 2020

L'an dernier, le prix Sakharov a été remis à l'opposition démocratique bélarusse, qui milite toujours contre le régime d'Alexandre Loukachenko, dont la réélection contestée en août 2020 a provoqué un soulèvement populaire inédit. «En nous décernant ce prix, l’Union européenne et le Parlement européen reconnaissent notre lutte contre une dictature qui dure depuis 26 ans. [...] Pour nous, c’est un grand honneur, merci de reconnaître notre combat pour la démocratie et la liberté», nous avait déclaré Veronika Tsepkalo, une des trois femmes qui ont dirigé ce mouvement d'opposition et qui a dû quitter la pays avec son mari et leurs enfants.

À lire :Svetlana Tikhanovskaïa : "Le régime de Loukachenko a sous-estimé toute la nation"

Le (ou les) lauréat sera choisi le 21 octobre lors d'un vote, entre les trois finalistes choisis la semaine précédente par les commissions des affaires étrangères et du développement. Le prix Sakharov, qui a qui a parfois fait office d'antichambre pour le prix Nobel de la paix, sera remis le 15 décembre à Strasbourg.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon