Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Turquie: au moins 22 morts dans un puissant séisme

logo de L'Express L'Express 25/01/2020 lexpress.fr

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Au moins 39 personnes ont été extraites vivantes des décombres, après le séisme. Le bilan provisoire fait état d'un millier de blessés.

Au moins 22 personnes ont été tuées et plus d'un millier ont été blessées par le puissant séisme qui a frappé vendredi soir l'est de la Turquie, où les secours ont commencé à extraire de premiers survivants de bâtiments effondrés. Le tremblement de terre, qui a été ressenti dans plusieurs pays voisins, s'est produit à 20 h 55 locales dans la province d'Elazig et a été mesuré à une magnitude de 6,7 par l'institut américain USGS.

À la mi-journée ce samedi, le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu a indiqué que le bilan provisoire était de 22 morts et plus de mille blessés, ajoutant que 39 personnes avaient été extraites vivantes des décombres. Parmi elles, une femme a été retrouvée quelque 17 heures après la secousse dans les gravats d'un immeuble du quartier de Mustafa Pasa à Elazig.

Le séisme ressenti dans plusieurs régions de l'est de la Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que "toutes les mesures nécessaires" seraient prises pour venir en aide aux zones frappées par la secousse et qu'il avait dépêché plusieurs ministres sur place. "Avec toutes nos institutions, notamment l'AFAD et le Croissant-Rouge, nous nous tenons aux côtés de notre peuple", a-t-il tweeté. Des salles de sport, des écoles et des bibliothèques ont ouvert leurs portes pour accueillir les personnes ayant fui leurs maisons après le séisme, selon les autorités.

Le séisme a été ressenti dans plusieurs régions de l'est de la Turquie, dont Tunceli, a indiqué la chaîne de télévision NTV. Les principales compagnies turques de télécommunications ont annoncé qu'elles allaient fournir aux habitants des zones touchées des services de téléphonie et de connexions internet gratuits.

Immédiatement après le tremblement de terre vendredi, des internautes s'en sont pris au "laxisme" des autorités en matière de normes antisismiques, une accusation que rejette le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Samedi, le bureau du procureur d'Ankara a annoncé l'ouverture d'une enquête visant les auteurs de "provocations" sur les réseaux sociaux.

Une des zones sismiques les plus actives du monde

La Turquie, située dans une des zones sismiques les plus actives du monde, est fréquemment touchée par des tremblements de terre. En 1999, un séisme de magnitude 7,4 avait frappé le nord-ouest du pays, faisant plus de 17 000 morts, dont un millier à Istanbul.

Le dernier puissant séisme à frapper la Turquie (7,1 sur l'échelle de Richter) s'est produit en 2011 dans la province de Van (est), faisant plus de 600 morts. En septembre, un séisme de magnitude 5,7 a touché Istanbul, la capitale économique du pays.

Les experts estiment qu'un tremblement de terre majeur peut à tout moment toucher cette ville de plus de 15 millions d'habitants, où l'habitat, souvent anarchique, n'est que rarement aux normes antisismiques.

La Turquie est une des zones sismiques les plus actives du monde. La Turquie est une des zones sismiques les plus actives du monde.

Publicité
Publicité

Plus de L'Express

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon