Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Zambie: Kenneth Kaunda inhumé au cimetière des chefs d’État contre la volonté de sa famille

logo de RFI RFI 07/07/2021 RFI
Le président bostwanais Mokgweetsi Masisi rend un dernier hommage à l'ancien président zambien Kenneth Kaunda lors des funérailles nationales à Lusaka, le 2 juillet 2021. © AFP - - Le président bostwanais Mokgweetsi Masisi rend un dernier hommage à l'ancien président zambien Kenneth Kaunda lors des funérailles nationales à Lusaka, le 2 juillet 2021.

En Zambie, la Haute Cour de Justice rejette le recours déposé par l'un des fils de Kenneth Kaunda dans son bras de fer avec le gouvernement autour du lieu de l'enterrement du père de l'indépendance. Le juge a décidé d'autoriser l'inhumation mercredi 7 juillet de Kenneth Kaunda au cimetière des anciens chefs d'État, à Embassy Park, face au siège du gouvernement. La veille, des membres de sa famille avaient demandé qu'il soit enterré auprès de sa femme.

Dans une lettre, le juge de la Haute Cour dit comprendre les motivations de la famille de Kenneth Kaunda de vouloir une cérémonie dans l'intimité. Mais rajoute que l'intérêt général doit l'emporter. C'est donc une cérémonie publique qui s'est tenue ce mercredi 7 juillet à la cathédrale de Lusaka en présence du président Edgar Lungu, des dignitaires et des membres de l'opposition.


Vidéo: Début des funérailles du président fondateur de la Zambie, Kenneth Kaunda (AFP)

Et c'est au cimetière des anciens chefs d'État que le père de l'indépendance a été enterré, conformément aux souhaits du gouvernement, mais contre ceux d'une partie de sa famille.

Son fils Kawecha avait en effet déposé un recours mardi pour réclamer que son père soit inhumé auprès de son épouse Betty Kaunda, recours finalement rejeté. Mais le fis cadet de Kenneth Kaunda, Tilyenji, veut toujours y croire. Selon lui, il faut procéder à deux inhumations. Enterrement mercredi au carré présidentiel, et jeudi ou vendredi, exhumation puis nouvel enterrement au cimetière familial à State Lodge.

Le gouvernement a choisi la décision de la haute cour, sans tenir compte des différentes doléances de la famille.

► À lire aussi : Que reste-t-il de l'esprit de Kaunda en Zambie ?

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon