Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

«Le Royaume-Uni vit très violemment les conséquences du Brexit» avec la pénurie de main d'œuvre, souligne Thierry Breton

En réponse à des pénuries de main d'œuvre, le Royaume-Uni va accorder jusqu'à 10.500 visas de travail provisoires. Selon Thierry Breton, cette pénurie est une «des conséquences du Brexit». Le commissaire européen au marché intérieur précise par ailleurs que ces 10.000 personnes auxquelles les visas seront accordés «viendront principalement des pays européens de l'Est».

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus de Le Figaro

Plus de Le Figaro

image beaconimage beaconimage beacon