Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Attaques informatiques contre des entreprises françaises : coup de filet chez les hackers d’Ukraine

logo de Ouest-France Ouest-France 13/02/2021
Plusieurs entreprises françaises ont été victimes de violentes cyberattaques en 2020 et 2021. © Marc Ollivier/Ouest-France Plusieurs entreprises françaises ont été victimes de violentes cyberattaques en 2020 et 2021.

Plusieurs pirates ukrainiens, à l’origine d’attaques contre des entreprises françaises, ont été arrêtés depuis le début de la semaine.

C’est une opération discrète et sensible qui a eu lieu en début de semaine en Ukraine. La cible ? Comme l’a révélé hier soir France Inter, des hackers qui ont lancé des attaques informatiques contre le géant du jeu vidéo Ubisoft, le transporteur Gefco ou encore Ouest-France . La dernière de ces cyberattaques, en date en début de semaine, a visé l’hôpital de Dax dans les Landes ; ce serait la cyber attaque la plus violente, la plus dangereuse depuis celle de l’hôpital de Rouen en novembre 2019.

Policiers français et ukrainiens

Associés à leurs confrères ukrainiens, des policiers français de la Sous-direction de la Lutte contre la Cybercriminalité (l’ex-OCLC-TIC) ont participé à l’interpellation de plusieurs hackers, très probablement liés à Egregor. Ce cyber-groupe criminel est soupçonné d’être à l’origine de plusieurs centaines d’attaques à travers des rançongiciels (programmes qui bloquent l’ordinateur et réclament une rançon).

La piste de rançons payées en bitcoins

Le parquet J3 Cyber du tribunal de grande instance de Paris avait ouvert une enquête à l’automne dernier après le dépôt de plusieurs plaintes et des signalements au niveau d’Europol, aux Pays-Bas. Selon le journaliste Emmanuel Leclère, auteur de l’enquête publiée par France Inter,  les enquêteurs français et leurs homologues européens ont pu remonter la piste des rançons, payées en bitcoin via la blockchain, avant de localiser plusieurs suspects en Ukraine ​.

Le coup de filet intervient alors que les attaques aux rançongiciels explosent (+255 % en 2020).  L’ANSSI (l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information) vient de réactualiser sa fiche technique sur les attaques aux ransomwares, les différents types de logiciels malveillants et les conseils pour faire face , précise notre confrère.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon