Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Au Kenya, un ex-ministre est reconnu coupable de détournements de fonds lors des JO de 2016 puis libéré

Un ex-ministre kenyan a été reconnu coupable de détournements lors des Jeux Olympiques de 2016. Près de 425 000 euros d'argent public avaient alors été détournés. L’ex ministre des Sports écope de six ans de prison s’il ne s’acquitte pas d’une amende de près de 28 000 euros. Un responsable de la délégation olympique du pays de l’époque a également été condamné. Celui-ci reçoit une peine plus lourde encore : au moins 10 ans de prison ou 810 000 euros d’amende. Les deux hommes ont également été reconnus coupables d'avoir détourné des millions de shillings, unité monétaire du Kenya, d'équipements Nike. Mais le ministre a payé sa caution et ainsi été libéré. Le responsable a quant à lui été placé en détention. Au Kenya, des millions de dollars d'argent public disparaissent chaque année.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus de Le Figaro

Plus de Le Figaro

image beaconimage beaconimage beacon