Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Barbelés, scanners à rayon X... En Grèce, les migrants arrivent dans un nouveau camp financé par l’Union européenne

Barbelés, scanners à rayon X, caméras de vidéosurveillance et portes magnétiques. En Grèce, les migrants arrivent dans ce nouveau camp financé par l’Union européenne. Dans ce camp, sur l’île de Samos, les migrants porteront aussi des badges électroniques, doublés d'un contrôle d'empreintes digitales. Ils pourront aller et venir de 8 h à 20 h à l'extérieur du camp mais devront rentrer le soir, sous peine de sanctions disciplinaires. Les militants dénoncent des contrôles d’accès trop stricts. Néanmoins, plus de la moitié des 400 demandeurs d’asile du camp de Vathy voisin avaient déclaré vouloir être transférés dans ce camp. Une partie du camp de Vathy, décrié pour ses conditions insalubres, a d'ailleurs pris feu au départ des premiers migrants. Ce nouveau camp est le premier des cinq nouveaux camps « fermés » financés par l'Union européenne sur des îles grecques. Il peut accueillir 3 000 demandeurs d’asile.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus de Le Figaro

Plus de Le Figaro

image beaconimage beaconimage beacon