Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19. L’Irlande souhaite vacciner l’ensemble de sa population d’ici septembre

logo de Ouest-France Ouest-France 21/01/2021 avec AFP.
Une femme israélienne se fait vacciner contre le coronavirus COVID-19 aux services de santé Clalit, dans la ville côtière israélienne de Tel-Aviv, le 23 décembre 2020. © JACK GUEZ / AFP Une femme israélienne se fait vacciner contre le coronavirus COVID-19 aux services de santé Clalit, dans la ville côtière israélienne de Tel-Aviv, le 23 décembre 2020.

En Irlande, le ministre de la Santé Stephen Donnelly a annoncé que le gouvernement compte vacciner l’ensemble de ses citoyens contre le Covid-19 d’ici septembre.

L’Irlande compte avoir vacciné tous ses citoyens contre le nouveau coronavirus d’ici septembre si les stocks de vaccins le permettent, a indiqué jeudi 21 janvier le ministre de la Santé Stephen Donnelly.

« Nous établissons notre programme (de vaccination) sur la base d’un stock de vaccins qui permettrait à chaque citoyen d’être vacciné d’ici septembre », a déclaré le ministre devant la chambre basse du Parlement.

Un calendrier « provisoire » et « indicatif »

« Il s’agit d’un calendrier provisoire » et « indicatif », basé « sur des hypothèses » qui dépendent des futures livraisons de vaccins, dont certains doivent encore être approuvés par l’Union européenne, a-t-il expliqué aux députés.

L’Irlande ne publie pas encore de bilan quotidien sur les injections des vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna, les deux seuls pour l’instant à avoir été autorisés dans le pays, comme dans le reste de l’UE.

L’Irlande est « sur la bonne voie »

Cependant, Stephen Donnelly a déclaré que dimanche dernier, 94 000 personnes avaient reçu leur première dose de vaccin. Selon lui, l’Irlande est « sur la bonne voie » pour avoir vacciné 140 000 habitants d’ici la fin de la semaine.

Selon les derniers chiffres officiels, l’Irlande dénombre 2 768 morts dus au nouveau coronavirus, sur une population de cinq millions d’habitants.

Un troisième confinement en vigueur jusqu’à la fin du mois

Après avoir traversé les deux premières vagues de la pandémie avec un faible nombre de cas et de décès, le pays a atteint récemment le taux d’infection par habitant le plus élevé au monde, selon les données de l’université d’Oxford.

Face à cette situation, le gouvernement irlandais a choisi d’imposer au pays un troisième confinement au moins jusqu’à fin janvier, durant lequel les magasins non essentiels, pubs, restaurants et écoles doivent rester fermés.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon