Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un séisme de magnitude 6 secoue la capitale du Pérou

logo de Ouest-France Ouest-France 23/06/2021
L'épicentre du séisme se trouve à 32 kilomètres de profondeur et à une distance de 33 kilomètres au sud-ouest de Mala, au Pérou. © USGS HANDOUT / EPA-EFE L'épicentre du séisme se trouve à 32 kilomètres de profondeur et à une distance de 33 kilomètres au sud-ouest de Mala, au Pérou.

Lima et d’autres secteurs de la côte centrale du Pérou ont été secoués par un séisme de magnitude 6 mardi soir.

Un fort séisme de magnitude 6 a frappé Lima et d’autres secteurs de la côte centrale du Pérou mardi soir, a annoncé le Centre sismologique national. Aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat.

Le séisme, qui avait dans un premier temps été évalué à une magnitude de 5,8, s’est produit à 21 h 54 locales (mercredi 02 h 54 GMT), avec un épicentre à 32 kilomètres de profondeur, et à une distance de 33 kilomètres au sud-ouest de Mala, localité côtière elle-même située à une centaine de kilomètres au sud de la capitale péruvienne, selon l’organisme.

Le service d’hydrographie a écarté tout risque de tsunami.

De nombreux habitants de Lima sont sortis dans la rue en raison de la forte secousse. « Ç’a été très fort, ça a secoué toute la maison, on a dû sortir », a dit à l’AFP Julia Lazaro Rodriguez, 60 ans. Sur la côte Verte, le front de mer de Lima, quelques rochers sont tombés depuis des falaises de 80 mètres de haut, a indiqué la télévision Canal N.

Le Pérou est secoué chaque année par au moins une centaine de tremblements de terre perceptibles pour la population, car il est situé sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone d’activité tellurique qui s’étend le long de la côte ouest du continent américain.

Ce tremblement de terre intervient dans un pays qui attend toujours la proclamation officielle des résultats du second tour de la présidentielle du 6 juin.

Après le dépouillement de 100 % des bulletins, le candidat de la gauche radicale, Pedro Castillo, est en tête avec 50,12 % des suffrages, contre 49,87 % pour Keiko Fujimori, de la droite populiste. Le Jury national électoral (JNE), qui doit proclamer les résultats, étudie encore les recours déposés par Mme Fujimori, qui a demandé l’invalidation de plusieurs dizaines de milliers de suffrages.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon