Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Elections européennes: Le clip du gouvernement, une vidéo de « propagande » pour l'opposition

logo de 20 Minutes 20 Minutes 02/11/2018 20 Minutes avec AFP
Emmanuel Macron LE 13 septembre 2018 lors de la présentation du plan pauvreté. Michel Euler / POOL / AFP) © AFP Emmanuel Macron LE 13 septembre 2018 lors de la présentation du plan pauvreté. Michel Euler / POOL / AFP)

PROMOTION - Quatre thèmes sont abordés, sur fond d'images choc et musique alarmiste, dans le clip du gouvernement qui a été visionné plus d'un million de fois en moins d'une semaine...

Une vidéo d’information qualifiée de clip de « propagande » et de film « officiel de La République en marche ». Les partis d’opposition montent au créneau après la diffusion d’un clip gouvernemental appelant les Français à voter aux élections européennes en affichant l'Italien Matteo Salvini et l'Hongrois Viktor Orban comme repoussoirs. Le mouvement Générations a annoncé, ce jeudi, qu’il allait saisir le CSA et la Commission nationale des comptes de campagne.

« En réalité, ces clips sont des vidéos partisanes de La République En Marche financées sur fonds publics. Leur contenu totalement orienté (…) n’a aucun rapport avec une incitation à la citoyenneté », s’est insurgé dans un communiqué Mehdi Ouraoui, le porte-parole du mouvement, fondé par l'ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon, qui a demandé le retrait immédiat du clip.

« Emmanuel Macron fait sa propagande sur les frais de l’État »

La porte-parole du parti Les Républicains, Laurence Sailliet, a, quant à elle, dénoncé ce vendredi le « clip de propagande » du gouvernement appelant les Français à voter aux élections européennes et estime qu' Emmanuel Macron « attise les peurs », comme Marine Le Pen. « Emmanuel Macron fait sa propagande sur les frais de l’État, c’est un clip de propagande, mais il le fait passer pour un clip qui amènerait les citoyens à aller voter et je ne trouve pas ça très honnête », a-t-elle critiqué au micro de Cnews.

« Immigration : maîtriser ou subir ? », « climat : agir ou ignorer ? », « emploi : partenaires ou concurrents ? », « Europe : union ou division ? », sont les quatre thèmes abordés, sur fond d’images choc et musique alarmiste, dans le clip du gouvernement qui a été visionné plus d’un million de fois en moins d’une semaine. On y voit des images de migrants sauvés de la noyade, de femmes portant leurs enfants à bout de bras ou encore de catastrophes naturelles. Puis surviennent celles du ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini et du Premier ministre hongrois Viktor Orban, haranguant les foules.

« En 2019, un printemps des peuples qui va les balayer les attend »

Le président Emmanuel Macron n’a cessé ces dernières semaines de marteler que les élections européennes de mai 2019 se résumeraient à une lutte entre progressistes et nationalistes dont Matteo Salvini et Viktor Orban seraient les premiers représentants. Le chef de l’Etat a encore pointé, dans un entretien à Ouest-France publié mercredi soir, le risque pour l’Europe « de se démembrer par la lèpre nationaliste ».

Deux jours après la parution du clip, Matteo Salvini a estimé dimanche que « Macron et ses amis doivent avoir très peur ». « Le gouvernement français publie, avec l’argent des contribuables, un clip officiel pour les Européennes en m’utilisant comme un épouvantail. Macron et ses amis doivent avoir très peur. En 2019, un printemps des peuples qui va les balayer les attend », a-t-il écrit sur Twitter.


AUSSI SUR MSN : Polémique autour du clip du gouvernement pour les européennes : l'Elysée assume le buzz

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.


Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon