Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Emploi, apprentissage...Edouard Philippe lance cinq grands chantiers pour une "mobilisation nationale"

logo de leJDD leJDD 05/05/2019 Christine Ollivier

Emploi, apprentissage ou "écologie du quotidien" : Édouard Philippe réunit lundi élus, partenaires sociaux et grandes associations autour de cinq priorités. Emmanuel Macron veut mettre les corps intermédiaires au défi d'apporter avec le gouvernement des réponses concrètes aux doléances exprimées lors du grand débat

Emploi, apprentissage ou "écologie du quotidien" : Édouard Philippe réunit lundi élus, partenaires sociaux et grandes associations autour de cinq priorités. Emmanuel Macron veut mettre les corps intermédiaires au défi d'apporter avec le gouvernement des réponses concrètes aux doléances exprimées lors du grand débat © Reuters

Emploi, apprentissage ou "écologie du quotidien" : Édouard Philippe réunit lundi élus, partenaires sociaux et grandes associations autour de cinq priorités. Emmanuel Macron veut mettre les corps intermédiaires au défi d'apporter avec le gouvernement des réponses concrètes aux doléances exprimées lors du grand débat

Obtenir des résultats concrets, et vite : après trois mois de grand débat, c'est désormais l'obsession affichée d'Emmanuel Macron, qui a mis pour cela son gouvernement "sous tension" cette semaine, selon l'expression d'un conseiller ministériel. À charge pour le Premier ministre, dès demain matin, de traduire ce mantra en nouvelle méthode et en calendrier en réunissant à Matignon les partenaires sociaux, les organisations d'élus et les grandes associations environnementales et de solidarité. Édouard Philippe mettra à cette occasion sur la table cinq "grands chantiers" devant faire l'objet d'une "mobilisation nationale" : l'apprentissage, les offres d'emploi non pourvues, les "freins à la ­reprise d'un emploi", "accompagner les transformations territoriales" et "les gestes écologiques du quotidien".

L'ajout d'autres thèmes proposés par les partenaires sociaux est possible 

L'ajout d'autres thèmes proposés par les partenaires sociaux est possible, précise-t‑on dans l'entourage du Premier ministre. "Nous allons prendre tout le monde au mot, explique-t-on à Matignon. Chiche! Montrons que, sur ces cinq sujets qui réunissent tous les Français, nous savons nous mobiliser et tirer tous dans le même sens."

Parmi les questions qui seront par exemple posées à ces corps ­intermédiaires que le pouvoir macroniste veut désormais ­associer à sa politique : comment faire en sorte que chaque candidat à l'apprentissage trouve une entreprise pour l'accueillir et le mode de transport ou le logement nécessaires? Comment résoudre les problèmes de garde d'enfant ou de mobilité qui freinent le retour à l'emploi? Comment mettre une formation en face de chaque ­emploi non pourvu alors que, sur les métiers en tension, Pôle emploi recensait fin 2017 150.000 recrutements abandonnés faute de candidats? Pressé de montrer qu'il y a un avant et un après grand débat, l'exécutif veut aller vite : l'objectif est de pouvoir mettre sur la table des mesures concrètes à la rentrée prochaine. Ce processus, ­Emmanuel Macron "y croit beaucoup, dit-on à Matignon. Il y a une pression forte du Président là-dessus."

SUR LE MÊME SUJET :

«Prime Macron» et prime d’activité: Édouard Philippe dresse un bilan définitif

AUSSI SUR MSN : Annonces de Macron : le gouvernement est «déterminé à faire vite»

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Le Journal du Dimanche.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon