Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

À Lille, la fermeture des centres sportifs surprend gérants et abonnés

logo de Europe 1 Europe 1 26/09/2020 Maximilien Carlier, édité par Laetitia Drevet
Les salles de sports et gymnases de la métropole lilloise ont dû fermer leurs portes vendredi soir pour deux semaines au moins. Au club de badminton de l'Arbonnoise, les gérants fustigent un timing trop serré, et les sportifs amateurs comptent déjà les jours avant la reprise. © AFP Les salles de sports et gymnases de la métropole lilloise ont dû fermer leurs portes vendredi soir pour deux semaines au moins. Au club de badminton de l'Arbonnoise, les gérants fustigent un timing trop serré, et les sportifs amateurs comptent déjà les jours avant la reprise.

Plus de fitness, de natation ou de squash pendant 15 jours au moins. À Lille, les sportifs devront prendre leur mal en patience. La fermeture des salles de sports et des piscines a été annoncée vendredi en début d’après-midi et prend effet dès ce weekend. Dans les centres sportifs, les salariés ont passé leur après-midi au téléphone, prévenant un à un chaque client de l’annulation des cours et des entraînements. Au bout du fil, les clients étaient un peu désabusés. "Ils sont choqués parce qu'ils ne s'attendaient pas à une fermeture aussi rapide", explique un salarié du club de badminton et de squash de l’Arbonnoise.  

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez en direct l'évolution de la situation du samedi 26 septembre

"C'est rude, on s'était préparés à fermer lundi"

Ils ne sont pas les seuls. Marie, co-responsable du centre sportif, a aussi été surprise par ce timing serré. "C'est rude, on s'était préparés à fermer lundi. Alors apprendre la veille à 15 heures qu'on doit fermer le lendemain matin, oui, c'est dur. C'est un petit manque de respect pour notre activité."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Dépistage du coronavirus : à seconde vague, second échec

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Que sont les tests "antigéniques", désormais autorisés par le gouvernement ?

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Coronavirus : à partir de quel âge faut-il faire tester son enfant ?

Sur le terrain, Mylène s’entraîne une dernière fois avec des amis. "On est tous déçus que ça ferme. On a tous envie de faire une pratique sportive. C'est une mauvaise période à passer." Certains clients envisagent déjà de jouer ailleurs pendant ces deux semaines de restrictions. Pour le moment, il leur faudra sortir de la métropole lilloise pour continuer à pratiquer.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon