Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19 : vaccin ou pas, le virus pourrait devenir une maladie saisonnière récurrente

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle il y a 4 jours Aude Tixeront
Covid-19 : vaccin ou pas, le virus pourrait devenir une maladie saisonnière récurrente © iStock Covid-19 : vaccin ou pas, le virus pourrait devenir une maladie saisonnière récurrente

Toux, fièvre, fatigue… Et si, le virus Covid-19, qui sévit depuis début janvier 2020 partout dans le monde, devenait une maladie virale saisonnière, comme la grippe ? De premières études réalisées en mars dernier évoquaient cette possibilité, et de récents travaux menés par des chercheurs américains et qataris confirment que ce virus pourrait revenir chaque année.

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Depuis le début de la pandémie mondiale il y a quelques mois, une question se pose : le Covid-19 pourrait-il devenir une maladie saisonnière récurrente, comme la grippe, que l’on retrouverait donc l’an prochain ?

La réponse de certains spécialistes, semblait déjà, en mars dernier, aller dans le sens d’une infection virale qui pourrait revenir lors de la prochaine saison hivernale, et chaque année, comme c’est déjà le cas avec la grippe saisonnière. Une nouvelle étude vient confirmer, que même avec un vaccin, le virus Covid-19 pourrait bien devenir une maladie saisonnière.

Le virus Covid-19 va-t-il devenir une maladie saisonnière comme la grippe ?

Marc Lipsitch, épidémiologiste, interrogé par le Wall Street Journal et le magazine américaine The Atlantic, assurait en mars dernoer qu’au moins la moitié de la population serait touchée par le virus, qui peut être asymptomatique dans de nombreux cas.

Or, selon le spécialiste, ce serait justement ces cas asymptomatiques, que l’on appelle des "porteurs sains" , qui pourraient contribuer à faire de cette pandémie une infection virale saisonnière.

Pour Marc Lipsitch, le virus n’étant pas identifié chez ces personnes qui ne présentent pas de signes de l’infection et qui n’ont pas été testées, continue de se propager, et reviendra l’an prochain, et se déclarera avec des symptômes, chez les patients dont les systèmes immunitaires seront plus sensibles au changement de saison et lorsque les températures baisseront à nouveau.

Cependant, Stéphane Gayet, médecin des hôpitaux au CHU de Strasbourg, ne semblait pas de cet avis. Interrogé par Atlantico, le spécialiste expliquait que cette théorie de la propagation ne tient pas car "Dans le cas d’un individu qui serait atteint de façon asymptomatique, donc d’un sujet qui ne tousserait pas, la dissémination ne pourrait s’effectuer que par la parole", or, on sait que le virus Covid-19 se transmet par le contact de gouttelettes de salive contaminée. "Cela signifie qu’en l’absence de toux, il faille une étroite proximité, donc une très courte distance entre individus", précisait-t-il.

Oui, même avec un vaccin, le coronavirus pourrait revenir tous les ans

Plus récemment, ce sont des chercheurs de l'Université de Beyrouth et de l'Université du Qatar qui se sont penchés sur la question. Et les spécialistes, dont les travaux ont été relayés par L'Express, sont formels : oui, les risques que la Covid-19 devienne une maladie saisonnière comme la grippe sont élevés, et ce, même si un vaccin est trouvé.

Pour eux, même si l'immunité collective est atteinte, avec l'aide d'un vaccin par exemple, elle peut ne pas être définitive et ce virus pourrait disparaître l'été lorsque les températures sont plus élevées, et revenir l'hiver quand le climat est plus propice à sa prolifération.

La mutation du virus d'une année sur l'autre comme c'est le cas avec la grippe, et les quelques cas signalés de malades infectés pour la deuxième fois, les poussent également à croire que ce virus pourrait devenir une maladie saisonnière, comme la grippe qui évolue et qui revient chaque année.

Video

Relire la vidéo



Vidéo: L'obésite, un facteur déterminant pour expliquer les formes graves du Covid-19 (Gentside)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Femme Actuelle
Femme Actuelle
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon