Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La capsule spatiale Starliner de Boeing a atterri après avoir échoué à rejoindre l'ISS

logo de Franceinfo Franceinfo 22/12/2019 Franceinfo

L'agence spatiale américaine, la Nasa, doit désormais décider si le retour sans dommage de la capsule suffira à prouver que c'est un véhicule sûr pour y placer ses équipages.

© Fournis par Franceinfo

Mission non accomplie pour Boeing. Dimanche 22 décembre, sa capsule spatiale Starliner a atterri dans le désert du Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis, à l'issue d'une mission écourtée. Destinée à rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), elle n'a pas atteint son objectif, la faute à plusieurs minutes de navigation erronée, qui ont allégé ses réserves de carburant.

Starliner aurait en réalité dû s'amarrer à l'ISS samedi, mais un problème d'horloge lui a fait rater l'orbite prévue, et Boeing et la Nasa ont écourté la mission qui aurait dû durer huit jours en tout.

Les images retransmises par la Nasa ont montré le retour sur Terre de la capsule, sans équipage à bord, de nuit, après une descente ralentie par trois grands parachutes.

Un ultime test avant l'envoi de capsule avec équipage

Ce test devait être une répétition générale avant l'envoi d'astronautes. L'échec partiel de la mission est un revers pour le géant de l'industrie aérospatiale, dont la réputation est ternie par deux accidents en mars de son avion vedette 737 MAX, et pour la Nasa, qui compte sur ce véhicule pour envoyer dès 2020 ses astronautes dans l'ISS, afin de rompre la dépendance envers la Russie, seul pays depuis 2011 à opérer des vaisseaux spatiaux habités, les Soyouz.

L'agence spatiale américaine doit désormais décider si le retour sans dommage de la capsule suffira à prouver que c'est un véhicule sûr pour y placer ses équipages. Le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, n'a rien exclu. Sur Twitter, ce dernier a d'ailleurs félicité la Nasa et Boeing pour le succès de l'atterrisage, lequel s'est déroulé sans problème.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO : FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon