Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Essai Volkswagen ID.3 électrique : notre avis au volant

logo de Auto Moto Auto Moto il y a 3 jours Maxime Fontanier

Avec le lancement de l’ID.3, Volkswagen ouvre les hostilités face à Tesla. Moins encombrante qu’une Model 3 et bien motorisée, la compacte électrique de Wolfsburg frappe fort ! Mais elle manque de soutien logistique…

Volkswagen ID.3 © Fournis par Auto Moto

Volkswagen ID.3

Avec le lancement de l’ID.3, Volkswagen ouvre les hostilités face à Tesla. Moins encombrante qu’une Model 3 et bien motorisée, la compacte électrique de Wolfsburg frappe fort ! Mais elle manque de soutien logistique…

Si la mythique VW Golf a commencé sa transition énergétique dès 2013, c’est l’ID.3 qui sonne vraiment la charge de la mobilité électrique. Pour lutter de front avec la Tesla Model 3, la compacte électrique inaugure une toute nouvelle plateforme avec une imposante batterie de 58 kWh de capacité utile intégrée dans le plancher (et même 77 kWh en novembre !).

VIDEO - Regardez notre essai de la Volkswagen ID.3 ci-dessus

Aussi courte qu’une Golf (4,26 m) l’ID.3 opte pour une carrosserie mono-volume à 5 portes plus en phase avec les attentes des automobilistes européens. Un choix discutable sur le plan esthétique d’autant qu’avec son « nez court » la Volkswagen ne dispose pas de second coffre à l’avant contrairement à l’américaine. Le coffre de 385 dm3 est logeable mais pas beaucoup plus volumineux que celui d’une Golf et la modularité reste basique avec une banquette rabattable en deux parties et une trappe à ski. En revanche, les places arrière offrent un bel espace aux jambes et une garde au toit généreuse. Dommage que le dossier du milieu de la banquette faisant office d’accoudoir soit si dur.

A l’avant, la présentation est très épurée et la sellerie aux nombreux réglages s’adapte à tous les calibres. Les rangements abondent entre les sièges et s’accompagnent de grand-bacs de contre-portes à l’avant comme à l’arrière. Les commandes tombent bien sous la main et les écrans sont très lisibles, notamment celui du compteur numérique doublé d’un affichage tête haute. Les menus du système multimédia sont assez intuitifs et le GPS fonctionne à merveille. En revanche, les réglages de ventilation et de climatisation nécessitent une formation intensive et manquent de rapidité. Un souci que nous avions déjà relevé dans la nouvelle Golf 8. Autre déception, la finition. Le mobilier comme les contre-portes se composent presque exclusivement de plastique dur sonnant creux. L’absence de peinture sous le capot laisse aussi songeur.

Au volant, l’ID.3 séduit par sa maniabilité en ville grâce à un rayon e braquage très court. Cette propulsion assure une motricité sans faille (sur le sec) et une excellente tenue de cap grâce à un centre de gravité bas. Le moteur synchrone de 204 ch situé dans l’essieu arrière délivre des accélérations et ses reprises toniques malgré un poids élevé. Le freinage régénératif n'est pas très prononcé même en mode Brake, mais les distances d'arrêt semblent très courtes. Mordante cette électrique !

En virage, la prise de roulis n'a rien d'exagérée mais se fait sentir car il n'est pas possible de se caler avec les genoux (faute de console centrale). L’amortissement piloté à deux lois (sport ou confort) absorbe bien les plaques d’égout et les saignées malgré les grandes jantes de 20 pouces. Précisons toutefois que les routes de notre essai entre Hanovre et Wolfsburg relevaient du billard. Sur autoroute illimitée, l’ID.3 ne peine pas à prendre ses 164 km/h de vitesse de pointe. Le régulateur de vitesse actif couplé au maintien de voie automatique et à la lecture des panneaux de signalisation adapte l’allure avec une précision et une douceur exemplaire.

Capable de descendre autour des 16 kWh/100 km de consommation moyenne sur route, l’ID.3 réclame plutôt 20 kWh/100 km en évoluant sur voie rapide ce qui autorise entre 290 et 350 km d’autonomie. Reste à trouver des bornes de charge rapide pour récupérer 80% d’énergie en 30 mn environ à une vitesse de 100 kW. Une vraie galère en France de nos jours. Le chargeur intégré de 11 kW autorise « un plein » en 6 h sur une borne publique. Comptez 9 h avec une Wallbox à la maison ou 30 h sur la prise domestique.

Accessible à partir de 39 900 € (hors bonus) dans sa version de lancement 1st de 58 kW, l’ID.3 impose de choisir le haut de gamme Max à 50 000 euros pour disposer du toit vitré, des sièges électriques, des jantes de 20 pouces et de la conduite semi-autonome, indisponibles sur les autres versions en option. C’est aussi la seule à disposer d’une pompe à chaleur (qui optimise l’autonomie) et d’un plancher de coffre modulable. Bref, la compacte de Wolfsburg manque de générosité et pratique des tarifs aussi audacieux que ceux de Tesla. Risqué…

Verdict : Comme toutes les voitures électriques, la VW ID.3 séduit par sa douceur de conduite, sa réactivité, son silence et son autonomie honorable. Mais en l’absence d’un réseau de bornes rapides fiable et étendu, la compacte allemande ne peut être voiture principale du foyer aujourd’hui. Son tarif paraît dès lors bien audacieux pour un second couteau.

 Les plus de la VW ID.3 : 

  • Les performances électrisantes
  • La tenue de route et le freinage soignés
  • Les aides à la conduite efficaces
  • L’autonomie assez conséquente

Les moins de la VW ID.3: 

  • Pas de réseau de recharge privatif VW
  • Finition décevante
  • Ensemble multimédia perfectible
  • Tarif prétentieux en finition MAX et bonus réduit  (3000 € au lieu de 7000 € !)

ACHETER une VW ID.3

  • Motorisation : Électrique
  • Version essayée : 1st Max
  • À partir de : 49 990 €
  • Conso moyenne constructeur : 16,3 kWh/100 km

    durant l’essai (l/100 km) :  20 kWh/100 km

  • CO2/bonus : 0 g/km/3000 €
  • Puissance fiscale : 3 CV
  • Pays de fabrication : Allemagne

    Commercialisation : mi-septembre

Gamme proposée :

  • Électrique de 58 kWh, de 39 990 à 49 990 €
  • Puissance de 204 ch

CONDUIRE VW ID.3

  • Moteur :électrique synchrone à aimants permanents
  • Transmission : aux roues arrière, 1 rapport + inverseur marche arrière
  • Capacité de la batterie : 58 kWh
  • Puissance :  204 ch
  • Couple: 310 Nm
  • Poids en ordre de marche : 1794 kg
  • xlarg.xhaut.: 4,26 x 1,81 x 1,57 m
  • Empattement (m) : 2,77 m
  • Vitesse maxi: 160 km/h
  • 0 à 100 km/h/1000 DA: 7,3 s/NC
  • Autonomie moyenne (WLTP) : 409 km.
  • Pneus de l’essai : 215/45 R 20

VIVRE en VW ID.3

  • Largeur coudes AV/AR (cm) : 145/144
  • Espace jambes AR (cm) : 73
  • Coffre à 5/à 2 : 385/1267 dm3

OPTIONS de la VW ID.3

  • Peinture métallisée : €
  • Sellerie cuir : €
  • Pack
  • Pack

PRINCIPALES CONCURRENTES de la VW ID.3

  • Tesla Model 3
  • Hyundai Ionic électrique
  • Kia Niro électrique
  • Nissan Leaf

Autres essais de voitures électriques à lire sur Auto-Moto.com :

Essai de la Tesla Model 3 Grande Autonomie

Essai de la Tesla Model 3 Performance sur circuit en MODE TRACK

Essai de la Nissan Leaf e+


Galerie: Tesla Model X : faut-il encore l’acheter ? (Auto Moto)

Publicité
Publicité

Plus de Auto Moto

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon