Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le SUV à hydrogène qui purifie l’air Hyundai NEXO essai POV Auto-Moto.com

logo de Auto Moto Auto Moto il y a 4 jours Maxime Fontanier

Commercialisé depuis un an, le SUV à hydrogène de chez Hyundai est le plus abouti du marché. Comment fonctionne ce SUV capable de purifier l’air en roulant ? Quels sont les avantages et les inconvénients de sa motorisation par pile à combustible ?

hyundai nexo hydrogene station profil © Fournis par Auto Moto hyundai nexo hydrogene station profil

Commercialisé depuis un an, le SUV à hydrogène de chez Hyundai est le plus abouti du marché. Comment fonctionne ce SUV capable de purifier l’air en roulant ? Quels sont les avantages et les inconvénients de sa motorisation par pile à combustible ?

Après le Hyundai iX35, le Nexo est le deuxième SUV à hydrogène vendu en série par Hyundai. Mais l’appellation « voiture à hydrogène » regroupe en fait deux technologies différentes. En 2004, Mazda a développé une étonnante RX-8 dont le moteur rotatif pouvait carburer à l’ hydrogène liquide à la place de l’essence. BMW a également développé une Série 7 en 2006 dont le moteur thermique V12 pouvait consommer de l’ hydrogène liquide. Mais ces prototypes offraient un très mauvais rendement avec une forte perte de puissance et de couple. Hyundai, Kia et Toyota se sont orientés vers une autre solution baptisée « pile à combustible » (PAC). Cette technologie repose sur une membrane capable de produire de l’électricité en mélangeant de l’ hydrogène sous forme gazeuse avec de l’air (dioxygène). La réaction chimique entre l’air et l’ hydrogène engendre aussi la formation de vapeur d’eau que l’on évacue par le conduit d’échappement. Une voiture à pile à combustible est donc une voiture électrique qui produit elle-même son électricité et rejette de l’eau. Le groupe coréen Hyundai/Kia travaille sur cette technologie depuis 1998.

Seulement 3000 exemplaires de ce SUV à hydrogène 

Commercialisé en 2019, le Hyundai Nexo est le premier SUV à hydrogène de grande série dont l’architecture est conçue spécifiquement autour de la technologie de la pile à combustible. Le Nexo offre une douceur de conduite fantastique, un équipement ultra moderne et des performances comparables à celles d’un SUV diesel de puissance équivalente (163 ch pour 395 Nm). Son tarif de 79 900 € est certes élevé mais pas délirant comparé à un SUV allemand aussi bien équipé. Le constructeur coréen a vendu 3000 exemplaires dans le monde essentiellement en Californie et en Corée du Sud. En France, seulement 15 modèles circulent à ce jour faute d’infrastructures suffisantes pour distribuer de l’hydrogène.

Un SUV à hydrogène qui purifie l’air sur son passage

Le principal avantage de la technologie de la pile à combustible est d’offrir une autonomie comparable à celle d’un véhicule à thermique et de « faire le plein » aussi rapidement sur une pompe à hydrogène. Avec ses trois bonbonnes de gaz offrant une capacité de 6,33 kilos d’hydrogène gazeux (sous pression à 700 bars), le Hyundai Nexo peut parcourir sans problème 500 km sur voie rapide voir plus de 600 km en pratiquant l’éco conduite. En outre, la PAC nécessite d’utiliser de l’air pur (dioxygène) pour optimiser sa réaction chimique. La filtration des particules de l’air aspirée à l’extérieur contribue donc à purifier l’environnement.

Un SUV à hydrogène à la technologie coûteuse et pas si vertueuse.

Agréable à conduire, discret et sans émissions polluantes, le véhicule à pile à combustible se montre cependant plus complexe à produire qu’un véhicule 100% électriques. Il nécessite en effet une pile à combustible, un moteur électrique, des bonbonnes de gaz sous haute pressions hautement sécurisées et une batterie « tampon » au lithium-ion polymère (de 1,56 kWh sur le Hyundai Nexo) pour soutenir la pile dans les phases de démarrage ou lors des fortes accélérations. Autant dire qu’il s’agit d’une usine à gaz comparé à un véhicule électrique ! En outre la production d’ hydrogène nécessite d’avoir recours à des énergies fossiles comme le méthane, le charbon ou le pétrole. Il faut ensuite acheminer ce nouveau carburant dans des pompes avant de l’injecter dans le véhicule. Une perte de temps et d’énergie considérable comparé à un véhicule électrique à batterie. La fabrication et la distribution d’ hydrogène engendre aussi un coût qui se répercute sur le « prix à la pompe ».  Comptez 12 € le kilos d’ hydrogène soit 75 € pour un plein de Hyundai Nexo qui embarque jusqu’à 6,33 kilos dans ses bonbonnes. Bien plus cher qu’un plein d’électricité qui peut s’effectuer à domicile.

Verdict : Le SUV à hydrogène de Hyundai nous a bluffé par son agrément de conduite et sa motorisation à pile à combustible parfaitement aboutie et garantie 5 ans (km illimité). Son tarif de 79 900 € s’avère même raisonnable au regard de ses prestations et son équipement. Mais l’hydrogène coûte encore trop cher, ne se trouve pas facilement et sa production en grande quantité pour les véhicules particuliers ne semble pas pertinente sur le plan économique et écologique.

Publicité
Publicité

Plus de Auto Moto

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon