Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"Une Marie-Antoinette aux tenues hors de prix" : Rania de Jordanie épinglée

logo de Gala Gala 14/10/2021 Chloé Whitman
"Une Marie-Antoinette aux tenues hors de prix" : Rania de Jordanie épinglée © Dana Press / Bestimage "Une Marie-Antoinette aux tenues hors de prix" : Rania de Jordanie épinglée

Reine incontestée sur la scène internationale, Rania de Jordanie se trouve néanmoins quelques détracteurs au sein de son royaume. Certains la voient comme une "une Marie-Antoinette aux tenues hors de prix".

Le 27 septembre dernier, la famille de Jordanie était en fête alors que la princesse Iman fêtait ses 25 ans et la princesse Salma, cadette de la reine Rania et du roi Abdallah II, avait soufflé ses 21 ans, la veille. L'occasion pour la famille royale hachémite d'organiser une belle fête sur deux jours complets. Une nouvelle célébration qui a dû faire grincer des dents au sein du royaume. Car incontestée sur la scène internationale, la reine Rania de Jordanie se trouve néanmoins quelques détracteurs en Jordanie.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

L'épouse du roi est souvent épinglée pour son niveau de vie et plus particulièrement ses tenues hors de prix, rapporte L'Obs, ce jeudi 14 octobre. "Une Marie-Antoinette aux tenues hors de prix", écrivent nos confrères. Souvent surnommée "la reine aux sacs à main" ou "l'étrangère", probablement en raison de ses origines palestiniennes. Ses tenues, taffetas, shantungs, caftans et mousselines en scandalisent certains alors que les collines d'Amman sont encore largement touchées par la pauvreté, tout comme les taudis des camps palestiniens.

Un bouc émissaire idéal

Rania de Jordanie a tendance a endosser ce rôle de bouc émissaire dans ce pays où rappelons le toute critique à l'encontre du roi est passible de plus trois ans de prison. La reine devient ainsi un punching-ball commun aux Jordaniens et Palestiniens que si souvent tout oppose.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon