Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Affaire conclue : un acheteur casse un objet en deux, gros moment de gêne sur le plateau (VIDEO)

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 15/09/2020 Simon Gonzalez
Affaire conclue : un acheteur casse un objet en deux, gros moment de gêne sur le plateau (VIDEO) © Capture France 2 Affaire conclue : un acheteur casse un objet en deux, gros moment de gêne sur le plateau (VIDEO)

Ce mardi 15 septembre, France 2 diffusait un nouveau prime d'Affaire conclue sur France 2. Au cours de l'émission, un participant a essayé de vendre une montre de la taille d'une horloge, signée Jean-Charles Castelbajac. Au cours de la vente, un acheteur a cassé en deux la montre, provoquant un moment de gêne sur le plateau.

Ce mardi 15 septembre, France 2 diffusait un nouveau prime d'Affaire conclue pour une spéciale patrimoine. En effet le 19 et 20 septembre, se dérouleront les journées européennes du patrimoine. Afin de rendre compte de l'événement, Sophie Davant et ses équipes se sont délocalisées dans l'un des joyaux du patrimoine français, le château de Chantilly. De nombreux vendeurs ont défilé dans cet écrin merveilleux dont Marie-Claude Pietragalla, Bernard Montiel et Fabienne Carat. Ces derniers ont apporté des objets originaux qui les ont marqué durant leur carrière professionnelle ou qui leur tiennent à coeur.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Une montre de la taille d'une horloge !

Mais il y avait également des anonymes. Au cours de l'émission, Philippe, originaire de Mulhouse, a décidé de vendre une montre très originale et colorée. De la taille d'une horloge, cette oeuvre d'art a été créée par un couturier, Jean-Charles de Castelbajac. Estimée à 400 euros, la montre a été l'objet d'âpres négociations au moment des enchères. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. En effet François Cases Bardina, l'un des acheteurs de l'émission, a voulu essayer la montre comme une ceinture mais l'a littéralement cassé en deux, suscitant la gêne sur le plateau.

Un acheteur casse la montre en deux

"Stéphane, viens ici ! C'est peut-être trop grand pour moi mais Stéphane, peut-être en ceinture ?", a débuté François Cases Bardina avant que la montre ne se casse en deux ! "Oh m*rde ! Je crois qu'elle est cassée... On peut pas la réparer ?", se sont demandés, gênés les autres acheteurs. "Mince, elle est complètement cassée !", a lâché penaud le principal intéressé. "Cher François, t'es obligé de faire une enchère là maintenant. Tu casses tu payes !", s'est exclamé un autre acheteur. Constatant les dégâts, les protagonistes ont trouvé une solution en donnant tous un peu d'argent. Finalement, Philippe est reparti avec 800 euros, soit le double du prix estimé !

Publicité
Publicité

Plus d'info : Programme-tv.net

Télé Loisirs
Télé Loisirs
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon