Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Affaire Sarah Halimi : Laeticia Hallyday réagit avec un message poignant

logo de Voici Voici 25/04/2021 Lison Nicolas
Affaire Sarah Halimi : Laeticia Hallyday réagit avec un message poignant © Agence /Bestimage Affaire Sarah Halimi : Laeticia Hallyday réagit avec un message poignant

En marge de la manifestation de protestation contre le "déni de justice" dans le cadre de l'affaire Sarah Halimi, de nombreuses personnalités ont exprimé leur colère et incompréhension sur les réseaux sociaux.

Ce dimanche 25 avril, des milliers de personnes se sont rassemblées à Paris pour demander que justice soit faite dans l'affaire Sarah Halimi. De nombreuses personnalités étaient présentes sur les lieux dont Patrick Bruel, Carla Bruni, Arthur ou encore Gad Elmaleh. Si elle n'était pas présente sur les lieux, Laeticia Hallyday a elle aussi fait part de son indignation via son compte Instagram. Dans sa story, la veuve de Johnny a posté un message poignant. "Sarah Halimi, 22 fractures du crâne, tous les os du visage brisés puis jetée vivante du 3e étage", a publié la compagne de Jalil Lespert. Le message est explicite. Ce n'est pas la seule star à avoir partagé sa colère puisque depuis l'annonce de la décision judiciaire, de nombreuses voix se sont fait entendre. Marie Fugain, Arthur, Caroline Margeridon... la liste est longue.

VOICI : Affaire Sarah Halimi : Carla Bruni, Patrick Bruel, Arthur... les stars ont manifesté pour réclamer justice (1)
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Cet après-midi, place du Trocadéro, des personnalités ont pris la parole pour dénoncer cet insupportable "déni de justice" à l'encontre de la sexagénaire de confession juive, sauvagement défenestrée par son voisin. Parmi elles : Patrick Bruel a fait un discours vibrant. "Où en sommes-nous ? Un jour, un journaliste m'a tendu un micro et m'a demandé si je me sentais menacé en tant que juif, je lui ai répondu que je me sentais menacé en tant qu'enfant de la République et qu'il devrait l'être tout autant que moi. Je ne connais pas un individu, quelle que ce soit sa religion qui, si sa mère était rouée de coups et défenestrée n'exigerait pas que le criminel soit puni par la loi".

Le monde crie justice

Le 14 avril dernier, la Cour de cassation avait confirmé la décision de la Cour d'appel, de ne pas juger l'accusé. En cause ? Il était sous l'effet du cannabis au moment des faits. Suite à cette décision jugée injuste par une grande partie de l'opinion publique, de nombreux collectifs citoyens et des représentants de la communauté juive se sont fait entendre afin de contester l'absence de procès. "L'espoir a commencé à revenir. Dans le monde on dit justice en anglais, en hollandais, en italien, en hébreu", a scandé le frère de Sarah Halimi, William Attal lors de la manifestation.

© Fournis par Voici Instagram
Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon