Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Cercueil d’Elizabeth II : Mike Tindall fait une déchirante révélation

logo de Gala Gala 29/09/2022 Solenne Rivet
Cercueil d’Elizabeth II : Mike Tindall fait une déchirante révélation © Agence / Bestimage Cercueil d’Elizabeth II : Mike Tindall fait une déchirante révélation

Avant son décès, la reine Elizabeth II avait réglé certains points pour ses funérailles. Dans son podcast The Good, The Bad ans The Rugby, Mike Tindall a révélé que la souveraine avait donné son aval pour que son cercueil soit transporté d'Édimbourg à Londres à bord d’un avion militaire utilisé pour rapatrier les corps des soldats britanniques ayant servi en Afghanistan.

L’une des dernières volontés de la reine Elizabeth II a été respectée. Avant de rendre son dernier souffle, le 8 septembre dernier, la mère du roi Charles III avait tout planifié. Si son cercueil était déjà prêt depuis trente ans, la souveraine s’est occupée des questions de logistique. En effet. Comme l’a révélé Mike Tindall dans un épisode inédit de son podcast The Good, The Bad and The Rugby, Elizabeth II souhaitait que sa dépouille soit transportée d'Édimbourg à Londres à bord d’un avion militaire. Cependant, l’appareil initialement souhaité par la grand-mère des princes Harry et William ne semblait pas convenir. "L’avion qui devait à l'origine la transporter était trop petit", ont rapporté nos confrères du Dailymail, ce jeudi 29 septembre.

Afin de satisfaire le souhait d’Elizabeth II, les personnes en charge de ce rapatriement lui ont donc proposé une alternative. "Les responsables ont alors suggéré un avion plus gros qui avait été utilisé pour ramener les corps des militaires Anglais ayant servi en Afghanistan", a précisé le tabloïd britannique. Au fil de son récit, le beau-fils de la princesse Anne a ajouté que cet avion était "plus digne" pour la défunte monarque. Une petite modification qui n’a nullement tracassé Elizabeth II. Cette dernière aurait alors répondu. "Si c’est assez bien pour mes garçons, alors c’est assez bien pour moi.", a ainsi rapporté Mike Tindall. Une réponse qui n’a nullement surpris l’ancien rugbyman. "En utilisant le terme 'mes garçons', cela représente bien toute l’estime que la reine Elizabeth II avait à leur égard", a-t-il conclu avec tendresse.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

>> PHOTOS - Funérailles d'Elizabeth II : la famille royale et les personnalités politiques rendent un dernier hommage à la reine

Funérailles d’Elizabeth II : Mike Tindall répond aux critiques

Durant les funérailles d'Elizabeth II, Mike Tindall s'est présenté dans un costume noir, piqué de trois médailles. Or, l’ancien sportif de 43 ans n'a jamais servi dans l’armée. Dès lors, les Internautes s'en sont donnés à cœur joie pour critiquer cette tromperie. Interrogé sur le sujet dans le podcast The Good, the Bad and the Rugby, l'époux de Zara Philips a fait une mise au point.

"Les gens n'ont pas à m'engueuler sur les réseaux sociaux", s'est-il agacé, avant de s'adresser aux militaires et d'expliquer pourquoi il possède les trois médailles qu'il a accrochées à son costume lors des funérailles d'Elizabeth II. "À quiconque aurait servi dans l'armée, je suis profondément reconnaissant de votre service", a-t-il indiqué. Avant de poursuivre : "Je n'ai servi nulle part et, en réalité, je n'ai rien accompli pour obtenir ces médailles à part faire partie de la famille royale." De quoi mettre un terme à cette petite polémique.

À lire aussi
Funérailles d’Elizabeth II : ces joyaux placés sur le cercueil de la reine - Gala
Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon