Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Chimène Badi : ces critiques violentes sur son physique qu’elle a eu beaucoup de mal à surmonter

logo de Voici Voici 31/12/2020 La rédaction Voici
Chimène Badi : ces critiques violentes sur son physique qu’elle a eu beaucoup de mal à surmonter © SIPA Chimène Badi : ces critiques violentes sur son physique qu’elle a eu beaucoup de mal à surmonter

Chimène Badi était de passage dans le Jarry Show pour une vidéo mise en ligne sur YouTube le mercredi 30 décembre. La chanteuse est revenue sur les remarques profondément blessantes qu’elle subissait à ses débuts dans la musique, et desquelles elle a réussi à se détacher complètement.

Le premier confinement a permis à Chimène Badi de « se retrouver » et de se focaliser sur son hygiène de vie. « Vous savez, quand on vit à 2 000 à l’heure, qu’on ne dort pas beaucoup, qu’on n’a pas le temps de manger correctement, c’est compliqué de prendre soin de son corps », expliquait-elle à Closer en novembre dernier. « J’ai donc eu deux mois pour faire du sport, manger sainement, prendre du temps pour moi dans le calme, de dormir », ajoutait-elle.

En dévoilant une nouvelle silhouette sur les réseaux sociaux, l’interprète d’Entre nous a récolté des messages profondément désagréables et des sollicitations un brin envahissantes à propos de sa perte de poids. « Si je l’ai fait, c’est pour moi et pour personne d’autre », avait-elle dû rappeler. Mais ce ne sont pas les premières critiques et remarques désobligeantes que la chanteuse de 38 ans encaisse et surmonte. De passage dans le Jarry Show, émission animée par l’humoriste et diffusée sur YouTube, Chimène Badi est revenue sur les attaques sur son physique qu’elle recevait à ses débuts dans la musique.

VOICI Chimène Badi victime de harcèlement scolaire : ses glaçantes confessions
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

La « philosophie à adopter absolument » de Chimène Badi

« À 18, 19 ans, tu ne t'en fous pas des critiques. Ces critiques vont beaucoup me déstabiliser. Ça a été d'une violence. Aujourd'hui, que je prenne ou perde 30 kilos, ça ne regarde que moi », a-t-elle affirmé. Jarry en a alors profité pour lui demander quels conseils elle donnerait à une jeune femme sensible au regard d’autrui. « C'est une perte de temps, a répondu Chimène Badi. On est comme on est. La vie passe vite et tout peut s'arrêter du jour au lendemain. Elle peut être violente. Il faut profiter de la vie. Il faut avoir cette conscience. »

La chanteuse s’est ensuite remémorée un mauvais souvenir de sa jeunesse pour souligner l’importance de son message. « Quand j'ai commencé à mes débuts, une femme d'un certain âge m'a arrêtée dans la rue du 6e arrondissement de Paris avec son mari alors que je marchais et m'a dit : ‘Vous chantez super bien mais c'est dommage que vous soyez moche’, a-t-elle raconté. Je n'ai pas trouvé les mots. J'avais 19 ou 20 ans. Je ne m'attendais pas à un truc aussi violent. Rien n'est sorti. J'ai envie de lui dire de n'en avoir rien à cirer. Aujourd'hui, j'ai envie de dire qu'il faut penser à soi. En pensant à soi, on peut encore mieux s'occuper des autres. C'est une philosophie à adopter absolument, surtout dans le monde dans lequel on vit aujourd'hui. » Il n’y a rien à ajouter.

Relire la vidéo
Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon