Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Christophe Dechavanne indigné : son coup de gueule après une décision révoltante

logo de Voici Voici 09/01/2021 Myriam Guyard
Christophe Dechavanne indigné : son coup de gueule après une décision révoltante © Abaca Christophe Dechavanne indigné : son coup de gueule après une décision révoltante

Coutumier du fait, Christophe Dechavanne a de nouveau poussé un coup de gueule ce samedi 9 janvier. Interpellé par un fait d’actualité, l’animateur de 62 ans a tenu à exprimer toute son indignation.

Christophe Dechavanne fait partie de ces personnalités qui n’hésitent plus à se positionner et prendre part à des débats de société particulièrement tendus. Depuis quelques mois, et en pleine crise sanitaire liée au coronavirus, l’animateur de 62 ans monte régulièrement au créneau afin de défendre ses idées et crier tout son désespoir face à certaines situations. Il faut dire qu’auprès de sa compagne Elena Foïs, médecin, Christophe Dechavanne vit de près cette crise sans précédent. En décembre, c’est en faveur des vaccins contre la Covid-19 qu’il avait ainsi tenu à s’exprimer sur son compte Twitter : « Prendre le temps de se faire vacciner c’est prendre le pari de l’augmentation de malades. Mon pote Eric mort mercredi dernier aurait été vacciné c’est lui qui écrirait là » s’insurgeait-il. Ce samedi 9 janvier, c’est un tout autre sujet qui a provoqué son émotion.

VOICI : Christophe Dechavanne indigné : son coup de gueule après une décision révoltante
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Christophe Dechavanne sous le choc

S’il est très actif sur Twitter pour échanger avec ses nombreux abonnés et autres utilisateurs, Christophe Dechavanne se sert aussi du réseau social pour faire passer des messages forts, et réagir à certains faits d’actualité. Ce samedi 9 janvier, c’est un internaute qui a relayé un reportage de TV5 Monde sur la dernière décision du président brésilien, Jair Bolsonaro.

L’occasion d’apprendre que le sulfureux chef d’Etat a récemment suspendu les subventions qui ont sauvé des millions de personnes de la misère suite à l'apparition de la Covid-19. « Désormais, près du quart de la population brésilienne va devoir se débrouiller seul » est-il indiqué. Une situation qui ne laisse pas Christophe Dechavanne indifférent. « C’est affreux... triste et affreux. Dégueu comme il l’annonce » s’est-il désolé sur Twitter…

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon