Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Clara Luciani confinée et isolée en Ecosse : "Je suis seule au monde"

logo de Gala Gala il y a 2 jours Marion Rouyer
Clara Luciani confinée et isolée en Ecosse : "Je suis seule au monde" © Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage Clara Luciani confinée et isolée en Ecosse : "Je suis seule au monde"

Comme tous les Français, Clara Luciani est confinée chez elle pour éviter la propagation du coronavirus. Une situation inédite que la chanteuse de 27 ans, confinée seule en Ecosse ne semble pas très bien vivre, comme elle l'a confié à nos confrères de Vanity Fair.

Crise sanitaire oblige, tous les Français sont appelés à restez chez eux pour éviter la propagation du coronavirus. Et ceux qui étaient partis à l'étranger, comme Clara Luciani, sont pour le moment bloqués loin de l'hexagone. Partie en Ecosse le 7 mars dernier pour s'isoler et prendre le temps d'écrire de nouvelles chansons, la jeune femme est désormais condamnée à rester hors de France pour les semaines à venir, comme elle le confie à nos confères de Vanity Fair.

Et le temps semble long pour Clara Luciani. Alors la jeune femme tente de s'occuper comme elle le peut. "J’ai installé une mangeoire à oiseaux à la ­fenêtre­ de la chambre pour être réveillée très tôt et de façon poétique. Vers 6 h 30 ils ­commencent à venir. Je me lève tôt, vers 7 heures. Je prends ma douche, je me maquille et je m’habille parce que ce cycle habi­tuel me rassure," confie-t-elle avec franchise. "Après le petit-déjeuner, je monte au bureau. J’y passe la plu­part de mon temps : je perfectionne mon anglais, je tiens mon journal, je lis, je dessine et j’essaye de faire de la musique, bien que je sois trop angoissée ces jours-ci pour être inspirée" avoue-t-elle.

En contact avec sa tribu

En Ecosse, coupée du monde, Clara Luciani peut au moins se promener sans risque de croiser quelqu'un. "J’ai la chance de pouvoir faire des balades, car je suis seule au monde ici. Les paysages sont sublimes, l’air est très pur. La marche est ma seule vraie activité physique – je ne suis pas une grande sportive dans l’âme, je préfère les gâteaux" confie-t-elle avec malice. Une période de confinement forcé, et un manque de contact avec les gens qu'elle aime. Heureusement connectée, la chanteuse peut prendre des nouvelles de sa tribu et garder le contact avec sa famille. Un moindre mal en attendant que la situation revienne enfin à la normale.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon