Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Elise Lucet : Pascal Praud l'accuse de "populisme"

logo de Non Stop People Non Stop People 06/04/2020 Marie Merlet
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

A l'époque de la grippe A, Roselyne Bachelot n'avait pas échappé aux critiques. En réaction à une ancienne interview d'Elise Lucet, Pascal Praud a dénoncé le "populisme" de la journaliste dans "L'Heure des pros" ce lundi 6 avril. Non Stop People vous en dit plus.

Elise Lucet : Pascal Praud l'accuse de "populisme" © maxppp Elise Lucet : Pascal Praud l'accuse de "populisme"

L'actuelle pénurie de masques pour faire face au coronavirus a fait ressurgir la polémique de 2010 durant l'épidémie de grippe A. Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, avait été critiquée pour avoir commandé en grand nombre des stocks de vaccins et de masques. Alors que l'épidémie n'avait pas eu des conséquences aussi lourdes qu'attendu, la gestion du gouvernement a été remise en question après "près de 2 milliards d’euros" de dépenses. En abordant ce débat dans "L'Heure des pros" sur Cnews ce lundi 6 avril, Pascal Praud a rappelé les paroles de Marine Le Pen dénonçant à l'époque une "dépense de l’argent des contribuables sans raison", mais aussi une interview d'Elise Lucet avec Roselyne Bachelot.   

"C'est ça le vrai populisme"                                

Dans un extrait diffusé de "Pièces à conviction", la journaliste insiste auprès de la ministre pour qu'elle avoue s'être trompée : "Ceux qui nous gouvernent ont-il manqué de discernement ? Ont-ils dramatisé la situation ? (...) Le matin quand vous vous regardez dans la glace, comme on dit, vous ne vous dîtes pas à un certain moment, 'Je me suis un peu trompée dans des prises de décisions, de bonne foi, mais je me suis un peu trompée quand même' ?". En réaction à cette séquence alors que la situation actuelle sur les stocks de masques est l'inverse, Pascal Praud lance : "Le vrai populisme, pour moi, c'est ça. Ce sont ces journalistes-là". "C'est ça le vrai populisme, et il existe fortement en France dans des organes de presse, et à la télévision aussi. C'est ça le vrai populisme, c'est pas autre chose. Mais évidemment, c'est un populisme qui n'est pas montré de la même manière que d'autres. Et c'est une question d'état d'esprit !", pointe-t-il du doigt avant d'expliquer : "Le vrai populisme c'est d'attaquer les élites en permanence, le vrai populisme c'est d'attaquer ceux qui gouvernent en permanence, le vrai populisme c'est de dire qu'effectivement, ces gens-là doivent payer... Pour moi. Et il est instrumentalisé, disons-le, dans des médias parfois". 


Publicité
Publicité

Plus d'info: Non Stop People

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon