Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Eurovision 2022 : la Turquie bientôt de retour dans le Concours ? L'organisation officialise des pourparlers

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 24/06/2021 Sébastien Barké
Eurovision 2022 : la Turquie bientôt de retour dans le Concours ? L'organisation officialise des pourparlers © Capture Eurovision 2012 - EBU/UER Eurovision 2022 : la Turquie bientôt de retour dans le Concours ? L'organisation officialise des pourparlers

L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui supervise le Concours Eurovision de la chanson, vient d'officialiser des pourparlers avec la chaîne turque TRT, en vue d'un potentiel retour du pays dans la compétition.

Absente du Concours Eurovision depuis 2013 - son dernier représentant, Can Bonomo (notre illustration), s'était illustré sur la scène de Bakou en Azerbaïdjan un an plus tôt -, la Turquie pourrait faire prochainement son retour dans la compétition musicale européenne. L'Union Européenne de Radio-Télévision (l'organisme, présidé par Delphine Ernotte Cunci, qui supervise l'événement télévisé), vient, en effet, d'officialiser des pourparlers avec la chaîne turque TRT, membre de l'UER. "Nous savons que la Turquie nourrit toujours beaucoup d'intérêt pour le Concours, comme le souligne l'importante mobilisation des fans turcs sur les réseaux sociaux, explique l'UER sur le site officiel de l'Eurovision. Raison pour laquelle nous sommes en discussion avec TRT, dans l'optique de les faire revenir dans la compétition", poursuit l'organisme, qui souligne également que le pays avait organisé le Concours en 2004, à Istanbul. "Nous serions très heureux de les accueillir à nouveau s'ils décidaient de participer à nouveau."

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Pourquoi la Turquie s'est-elle retirée du Concours Eurovision ?


Vidéo: Euro 2020 : L'heure de Yilmaz ? Présentation de la Turquie (Dailymotion)

Relire la vidéo

En lice dans le Concours Eurovision depuis 1975, et bien qu'occasionnellement absente de la compétition, la Turquie avait fait le choix de ne plus prendre part au show musical en amont de l'édition 2013, organisée cette année-là à Malmö (Suède). De nombreuses raisons avaient poussé le pays à bouder l'événement annuel, comme l'évolution du système de vote, par exemple, ou la qualification automatique en finale du Big 5 (la France, le Royaume-Uni, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne). Le baiser échangé sur scène entre une candidate finlandaise et l'une de ses danseuses, cette année-là, avait également mis le feu aux poudres. De nouvelles tensions entre la Turquie et l'UER étaient apparues en 2018, alors que le président de la télévision publique turque, Ibrahim Eren (toujours en charge de la chaîne), avait pointé du doigt "les valeurs" du Concours : "En tant que chaîne publique, nous ne pouvons diffuser en direct à 21 heures, une heure où les enfants regardent la télévision, un Autrichien qui porte à la fois une barbe et une jupe (…) et qui se dit à la fois homme et femme", avait-il déclaré, en faisant référence à Conchita Wurst. Contrainte de répliquer, l'UER avait alors déclaré : "Le Concours Eurovision repose sur les valeurs d'universalité et d'inclusion, mais aussi, sur notre fierté de célébrer la diversité à travers la musique."

Une nouvelle donne pour la Turquie ?

La donne aurait changé, selon le média turc Milliyet, avec l'arrivée de Martin Österdahl, le nouveau superviseur exécutif de l'Eurovision, et en raison du "très bon show" organisé en 2021, à Rotterdam (Pays-Bas). Reste à savoir si le pays sera bel et bien de retour en 2022, alors que le Concours prendra place en Italie : la liste des nations en lice à l'Eurovision est d'ordinaire officialisée à l'automne précédant la prochaine édition.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Tele Loisirs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon