Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Françoise Hardy en colère contre Emmanuel Macron : "Le fait qu'il ne soit pas pour la légalisation de l'euthanasie me déçoit au plus haut point"

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 08/04/2021 Rime El Himani
Françoise Hardy en colère contre Emmanuel Macron : "Le fait qu'il ne soit pas pour la légalisation de l'euthanasie me déçoit au plus haut point" © SIPA Françoise Hardy en colère contre Emmanuel Macron : "Le fait qu'il ne soit pas pour la légalisation de l'euthanasie me déçoit au plus haut point"

Contactée par BFTMTV ce jeudi 8 avril, Françoise Hardy a réagi au débat sur la légalisation de l'euthanasie en France. La chanteuse a également confié qu'elle était déçue par Emmanuel Macron.

Ce jeudi 8 avril, une proposition de loi "donnant et garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie" était examinée à l’Assemblée nationale. Un jour important pour les défenseurs de l’euthanasie dont Françoise Hardy fait partie. Aujourd’hui âgée de 77 ans, l’interprète de l’inoubliable Mon amie la rose souffre d’un cancer du pharynx et ne pourra plus jamais chanter, comme elle l’a récemment confié dans les colonnes de Paris Match. "Grâce aux rayons et à une immunothérapie, je suis devenue soude d’une oreille et j’ai la tête asséchée - gorge, nez, bouche -, je ne pourrai jamais rechanter. Mais ça ne me tourmente pas", a-t-elle détaillé, avant de faire part d’un regret. "Je n’aurai hélas, pas le soulagement de savoir que je peux me faire euthanasier. La France est inhumaine sur ce plan-là."

Françoise Hardy se souvient du jour où elle a annoncé sa maladie à son fils
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Françoise Hardy déçue par Emmanuel Macron

Dans un entretien accordé à BFMTV ce jeudi, Françoise Hardy s’est dite déçue par le président de la République. "J’apprécie beaucoup Emmanuel Macron, je le défends toujours. Mais là, le fait qu’il ne soit pas pour la légalisation de l’euthanasie me déçoit au plus haut point. Je pense qu’il n’a jamais eu affaire comme moi j’ai eu affaire à quelqu’un comme ma mère", a déclaré l'artiste, qui a aidé sa maman, Madeleine Hardy, à mourir en 1994. Par la suite, l’ex-épouse de Jacques Dutronc a été contactée par "la fille d'une célébrité qui était âgée et qui avait une maladie de Charcot". Hélas, celle qui milite pour le droit à mourir dans la dignité n’a pu lui apporter aucune aide.

Cette fille de star qu'elle n'a pas pu aider

"Elle avait la tête coincée en arrière, elle ne pouvait ni déglutir, ni parler et elle bavait 24 heures sur 24. Elle espérait que j’avais des informations pour des médecins qui pratiquent l’euthanasie. Mais je n’en avais aucune malheureusement. Aucun des médecins qui se sont occupés d’elle n’a eu l’empathie de l’aider à partir avant l’heure", a déploré la vedette de la chanson française. Reste désormais à savoir si son cri du cœur et celui des défenseurs de l'euthanasie seront entendus par le chef de l'État.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Programme-tv.net

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon