Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

George Michael : son ex-amant Fadi Fawaz encore interpellé par la police

logo de Gala Gala 24/12/2020 Solène Gressier
George Michael : son ex-amant Fadi Fawaz encore interpellé par la police © Agence / Bestimage George Michael : son ex-amant Fadi Fawaz encore interpellé par la police

D’après les révélations du Daily Mail, mises en ligne ce mercredi 23 décembre, l’ancien amant de George Michael, Fadi Fawaz, a de nouveau été interpellé par la police. Il s'est introduit dans sa propriété par effraction.

Fadi Fawaz persiste et signe : la propriété de George Michael lui appartient. Quatre ans après la mort du chanteur, le 16 décembre 2016, l’ancien photographe tente encore le tout pour le tout pour récupérer les clefs de sa maison londonienne, d’une valeur de cinq millions de livres sterling. Notamment en s’introduisant par effraction, comme l’a rapporté le Daily Mail. L’ex-amant de la star aurait en effet escaladé une clôture de sécurité et brisé une fenêtre afin d’entrer dans son domicile. La police a alors dû intervenir, et le faire sortir.

D’après les révélations d’un voisin, confiées au magazine The Sun, Fadi Fawaz aurait hurlé aux policiers qu’il était dans son bon droit. “C’est ma place. George voulait que je l’aie”, aurait-il assené. Avant d’ajouter : “En fin de compte, ils l'ont traîné dehors et l'ont envoyé faire ses valises, mais je me demande combien de temps il faudra avant qu'il revienne.” En cette période de fêtes, déjà bouleversées par la pandémie de la Covid-19, Fadi Fawaz perdrait une nouvelle fois les pédales. “Cela doit être une fin d’année très difficile et solitaire pour Fadi avec l'anniversaire de la mort de George”, a-t-il pensé.

Un ex sans domicile fixe

Depuis la disparition de l’interprète de Last Christmas, Fadi Fawaz vit une véritable descente aux enfers. Expulsé de la maison de George Michael, dans laquelle il a vécu de 2016 jusqu’en 2019, le coiffeur de profession n’aurait plus de toit sur la tête. Il dormirait dans la rue, pour la plupart du temps, selon le Daily Mail. Sur le testament de l’artiste, d’une valeur de 96 millions de livres sterling, son nom n’avait pas été mentionné. “Il a été surpris d'apprendre qu'il n'avait rien obtenu, il pense que c'est injuste. Il cherche à contester les dernières volontés et est déterminé à l'idée d'obtenir ce qu'il pense mériter, avait révélé une source au Mirror.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

© Fournis par Gala Fadi Fawaz EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE
Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon